Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon la secrétaire d’Etat

Attentats : les prise en charge des frais de santé des victimes prolongée

La secrétaire d’Etat chargée des Victimes annonce des mesures pour faciliter l’accès aux soins des blessés des attentats de Paris.

Attentats : les prise en charge des frais de santé des victimes prolongée ifeelstock/epictura

  • Publié 05.07.2016 à 17h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Faciliter les démarches des victimes d’attentats, voilà la volonté du gouvernement. La secrétaire d’Etat chargée des Victimes a annoncé plusieurs mesures ce mardi sur Europe 1. Juliette Méadel souhaite que les Maisons Départementales pour les Personnes Handicapées (MDPH) accordent la carte d’invalidité systématiquement et rapidement aux personnes amputées suite à un attentat. Les MDPH sont en effet connues pour des délais administratifs longs.

 

La gratuité effective des soins

L’autre annonce de la secrétaire d’Etat concerne les frais de santé. Après les attentats du 13 novembre, un dispositif d’un an a été mis en place : les soins des victimes sont pris en charge au tarif de la sécurité sociale sans avance des frais. Ce système qui devait initialement s’arrêter en novembre 2016 sera reconduit jusqu’en 2017.

Cette date amorce la « gratuité réelle des frais de santé ». Cela signifie que les patients n’auront plus rien à débourser : les dépassements d’honoraires ainsi que les frais d’appareillage (fauteuils roulants, prothèses…) seront intégralement pris en charge. Aucune avance de frais donc pour les victimes des attentats. « Sur les 490 blessés après les attaques de Paris, 20 sont encore à l’hôpital », a rappelé Juliette Méadel.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité