Publicité

QUESTION D'ACTU

L'Assurance maladie propose

Consultation : 25 euros en deux ans pour les généralistes

Pour la première fois, l'Assurance maladie propose un budget et un calendrier aux syndicats de médecins libéraux dans le cadre de la négociation conventionnelle. 

Consultation : 25 euros en deux ans pour les généralistes DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 07.07.2016 à 07h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Les syndicats de médecins libéraux lui reprochaient de n’avoir aucun calendrier et propositions chiffrées. Message reçu, l’Assurance maladie vient  de proposer un budget d’environ 750 millions d’euros par an dans le cadre de la revalorisation tarifaire, selon un document consulté par l’AFP.

A quelques semaines de la fin des débats houleux entre les syndicats médicaux et Nicolas Revel, le directeur de l’Assurance maladie semble changer de tactique. Peut-être pour faire revenir autour de la table des négociations la CSMF, 1er syndicat de libéraux, et éviter que les autres ne claquent la porte à leur tour.

Mais cette proposition sera-t-elle convaincante ? Pas sûr au vu du détail. Le document, soumis aux syndicats avant la réunion de jeudi 7 juillet, suggère d’augmenter en deux temps le tarif de la consultation à 25 euros, contre 23 actuellement. La première hausse (24 euros) interviendrait en avril 2017, et la seconde en avril 2018. Cette revalorisation coûterait, à elle seule, 455 millions d’euros à l’Assurance maladie.


Fin des débats le 28 août

Seul MG France, premier syndicat de médecins généralistes, demande une consultation à 25 euros. Les autres réclament une revalorisation à 30 ou 48 euros. Pour calmer la colère des syndicats, la Cnamts avance donc d’autres revalorisations, comme la consultation à 30 euros pour les enfants de 2 à 6 ans chez le généraliste. Mais pas avant 2018. L’Assurance maladie propose également un tarif à 46 euros pour les « consultations complexes » ou à 60 euros pour les « très complexes ». Ces consultations par paliers engendreraient 52 millions de dépenses remboursées par la Sécurité sociale. 

Après 4 mois de discussions, les cinq syndicats représentatifs de la profession n’ont obtenu que la sécurisation de leur régime de retraite complémentaire ASV. Les deux parties ont jusqu’au 28 août prochain pour trouver un accord et signer la nouvelle convention médicale. En cas d’échec, un règlement arbitral sera confié à une personnalité indépendante. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité