Publicité

QUESTION D'ACTU

Angleterre

Une mère réclame la mort de son fils atteint d’un cancer incurable

Dans son blog, une mère britannique pousse un cri de détresse. Son fils de trois ans est atteint d’un cancer du cerveau incurable, elle souhaite qu’il meure, en paix.   

Une mère réclame la mort de son fils atteint d’un cancer incurable TheBedeUpdate - Wordpress

  • Publié 04.05.2016 à 16h33
  • |
  • |
  • |
  • |


« Je veux que mon fils meure. Je suis fatiguée, il est fatigué… Je veux qu’il soit en paix ». Voilà les mots bouleversants d’une mère a bout de force. Depuis trois ans, Isabelle Darch vit suspendu à un fil. Son deuxième enfant, Bede, souffre d’un cancer du cerveau incurable. Et c’est dans un blog que la mère exprime son désarroi face à la maladie de son fils. Pour elle, la souffrance est trop grande, Bede doit partir en paix.  

Un S.O.S

A quatre mois, les médecins lui diagnostiquent un cancer du cerveau. Pour eux, il ne vivra pas plus de six mois. Pourtant, le bébé va se battre. Aujourd’hui, après neuf mois de chimiothérapie, Bede est particulièrement affaibli et souffrant. Il a besoin de soins en permanence, jour et nuit. L’enfant ne voit plus et est incapable de communiquer. Ne pouvant pas se nourrir seul, il est alimenté par une sonde. Face à cela, ses parents souhaitent qu’il puisse « partir en paix ». Pour ne pas impacter sur l’état d’esprit de son bébé, la maman tente de garder le sourire autant qu’elle peut, retenir ses larmes et garder espoir. Mais la tâche se révèle presque impossible, « Mon coeur saigne », raconte t-elle. 

L’espoir se mêle à la peur 

Pour la maman, outre la détresse provoquée par le cancer de son fils, Bede reste un rayon de soleil. Son courage est une source de détermination, « Parmi toutes ces douleurs, il y a aussi de l’espoir », confie t-il entre ses lignes. Sa mort l’effraie, la mère confie que « le monde ne sera plus jamais le même » sans son fils. « Il ne grandira plus, il n’y aura plus de moments de tendresse avec son frère, il ne s’allongera plus à côté de sa soeur ». Face à la mort potentielle de Béde, Roy, son père « est confiant. Il pense qu'il sera capable de vivre une vie qui rendrait hommage à son fils. Que son héritage sera magnifique. Mais je suis effrayée », écrit la mère. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité