Publicité

QUESTION D'ACTU

Paris, Grenoble...

Infirmiers-anesthésistes : dans la rue pour une revalorisation

Les infirmiers-anesthésistes réclament une reconnaissance de leur spécialité et une revalorisation salariale. Pour se faire entendre ils manifestent ce mardi dans plusieurs grandes villes.

Infirmiers-anesthésistes : dans la rue pour une revalorisation OJO Images / Rex Featur/REX/SIPA

  • Publié 22.03.2016 à 16h13
  • |
  • |
  • |
  • |


Les infirmiers-anesthésistes sont dans la rue. Pour réclamer une reconnaissance de leur profession et des revalorisations salariales, ils battent le pavé dans plusieurs villes de France.

A Paris, ce matin, ils étaient plusieurs centaines de manifestants réunis en blouse bleue dans le 7e arrondissement, près du ministère de la Fonction publique. Ils doivent par la suite défiler vers le ministère de la Santé, où leurs représentants seront reçus en début d'après-midi. Peu de perturbations sont toutefois à prévoir dans les hôpitaux, les professionnels de santé pouvant être assignés en fonction des besoins.

 

Cinq années d'études

Pour devenir infirmier-anesthésiste, il faut suivre une formation d'infirmier étalée sur trois ans et justifier d'une expérience d'au moins deux ans pour ensuite accéder à une spécialisation complémentaire de deux ans. Soit en tout cinq années d'études.

En 2014, ces professionnels avaient déjà obtenu du gouvernement le grade de Master, permettant une reconnaissance de leur niveau bac+5, mais les revalorisations salariales n'ont pas suivi.

Les manifestants s’élèvent également contre une disposition de la loi santé adoptée en décembre, qui prévoit l'instauration d'une nouvelle catégorie de paramédicaux, les « professions intermédiaires » ou infirmiers dits « de pratique avancée » (IPA), dont le domaine d'intervention est élargi (possibilité de prescrire, de réaliser des actes techniques comme des vaccins, par exemple) et l'autonomie reconnue.

Les opposants s’estiment ainsi lésés par rapport aux IPA et craignent de voir leurs compétences spoliées avec cette nouvelle disposition.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité