Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Mariage gay : les opposants se sentent menacés dans leur couple

Les opposants au mariage homosexuel se sentiraient en réalité menacés par la liberté sexuelle qu’ils associent aux couples de même sexe.

Mariage gay : les opposants se sentent menacés dans leur couple Le premier mariage entre deux personnes du même sexe en France (Alain ROBERT/Apercu/Sipa)

  • Publié 29.02.2016 à 16h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Derrière les questions de morale religieuse, qu’est-ce qui amène les opposants au mariage homosexuel à rejeter l’idée de cette union ? Selon une équipe de UCLA, à Los Angeles (Etats-Unis), la raison serait plus égocentrique qu’attendue. Nombreux sont ceux qui pensent que les mœurs des personnes homosexuelles sont plus légères, et s’en sentiraient menacés dans leur propre mariage.

Dans leur étude, publiée le 28 février dans Psychological Science, les chercheurs ont analysé les réactions de plus de 1000 hommes et femmes, dont 27 % étaient opposés au mariage gay. Dans l’une des expériences, ils devaient notamment visionner des photos de couples homosexuels et appuyer sur un bouton quand elles étaient associées à un mot lié à la promiscuité sexuelle (aventure, coup d’un soir). Le même protocole a ensuite été utilisé avec des mots associés à la monogamie comme « fidélité » ou « amour ».

 

Une association entre gays et promiscuité sexuelle

« Les personnes ayant du mal à dissocier "gay" et "promiscuité" prendront plus de temps pour répondre lorsque "gay" et "monogame" sont appairés », explique Marie Haselton, professeur en psychologie et communication à UCLA, membre de l’équipe de chercheurs.

En identifiant les personnes opposées au mariage homosexuel, les psychologues ont établi une relation claire. « Ce que pensent les personnes sur les liens entre orientation sexuelle et promiscuité se retrouve très nettement dans leur temps de réaction au test », remarque le Pr Haselton.

 

Homosexualité, infidélités

« L’opposition au mariage des personnes de même sexe est stratégique pour ceux qui cherchent à protéger leur mariage, ou les mariages de leur communauté, explique David Pinsof, étudiant en psychologie et responsable de l’étude. Ils redoutent que ce changement de définition de l’union ne menace leur mode de vie. Jugeant les gays légers sur le plan sexuel, ils pensent que l’idée du mariage des personnes de même sexe sape l’institution. »

Il ajoute également que la désacralisation du sexe est ressentie comme une menace, car elle amènerait de la tentation dans le couple, qui serait alors plus enclin aux infidélités.

De manière générale, les personnes se déclarant opposées à l’union légale pour tous sont mal à l’aise avec l’idée du sexe libre. Ils se marient plus jeunes, ont plus d’enfants et ont une image traditionnelle de la vie de couple : l’homme subvient aux besoins financiers de la famille et la femme reste au foyer.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité