Publicité

QUESTION D'ACTU

3 cas dans le monde

Bangladesh : "l’homme arbre" sera bientôt opéré

Un Bangladais atteint d'une maladie dermatologique a les mains et les pieds couverts de verrues semblables à des écorces d'arbre. Une pathologie rarissime. 

Bangladesh : \ Abul Bajandar est atteint d'une maladie dermatologique rare - SIPANY/SIPA

  • Publié 01.02.2016 à 10h57
  • |
  • |
  • |
  • |


On le croirait sorti d’un film de science-fiction. Pourtant, Abul Bajandar fait bien partie de ce monde, et si son surnom, « l’homme-arbre », sonne de manière poétique, sa pathologie n’a en revanche rien d’un conte de fée.

Un Bangladais est atteint d’une maladie rarissime à l’origine du développement, depuis dix ans, de vastes verrues  sur les mains et les pieds, semblables à des écorces d’arbres. Il sera opéré pour se débarrasser de ces excroissances, a annoncé dimanche l'hôpital qui le traite, cité par l’AFP.

Cinq kilos par excroissance 

Ce père de famille de 26 ans est originaire du district de Khulna (sud). Son intervention chirurgicale consistera à couper ces excroissances qui pèsent au moins cinq kilogrammes. « Au début, je pensais qu'elles étaient bénignes, a déclaré à l'AFP ce patient du Medical College Hospital (DMCH) de Dacca, la capitale du Bangladesh. Mais petit à petit, j'ai perdu ma capacité de travail. J'ai maintenant des douzaines de racines de 5 à 7 cm sur les deux mains. Et j'en ai des petites sur les jambes ». L’homme a ainsi dû mettre fin à son activité de conducteur de cyclo pousse.

Une équipe médicale a été constituée pour réaliser l'opération au DMCH, le plus grand hôpital public du Bangladesh, qui a décidé d'en prendre en charge les coûts. Abul Bajandar subit des examens afin de s'assurer que les énormes lésions pourront être retirées sans endommager des nerfs majeurs ou engendrer d'autres pathologies.

Les grosses verrues sont apparues lors de l'adolescence d’Abul Bajandar, mais elles se sont étendues de manière très rapide il y a quatre ans. La « maladie de l’arbre », ou épidermodysplasie verruciforme, est une maladie génétique rarissime de la peau .

Trois interventions dans le monde

L’hôpital n’a eu connaissance que de trois cas dans le monde - et c’est une première au Bangladesh. En 2008, un villageois indonésien s’était aussi fait opérer pour retirer les énormes verrues qui se développaient sur tout son corps.

Bon gré mal gré, Abul Bajandar est devenue une attraction au Bangladesh. Selon les dires de ses proches et de l’hôpital, des centaines de personnes se pressent depuis le début de l’année pour rende visite à « l’homme-arbre », qui devrait bientôt être débarrassé de ces excroissances. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité