Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude chez la souris

Acide folique : la supplémentation affaiblirait le système immunitaire des sujets âgés

Chez les souris âgées, une consommation importante de vitamine B9 entraîne une diminution des défenses immunitaires, ce qui les rend plus vulnérables aux infections. 

Acide folique : la supplémentation affaiblirait le système immunitaire des sujets âgés ROBERT F. BUKATY/AP/SIPA

  • Publié 22.01.2016 à 19h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Des apports trop important en vitamine B9, aussi connu sous le nom d’acide folique, provoqueraient un déficit du système immunitaire, alertent des chercheurs de l’université de Tufts (Massachusetts, Etats-Unis) dans une étude publiée dans Journal of Nutritional Biochemistry.

Cette vitamine est vivement recommandée aux femmes enceintes pour prévenir l’apparition du spina bifida, une anomalie de fermeture du tube neural. En France, pour les femmes ne présentant pas de risques, les experts recommandent de  un comprimé d’acide folique dosé à 0,4 mg par jour. Pour les femmes à risques, la dose est 10 fois plus importante.

En dehors de la grossesse, une supplémentation en acide folique n’est pas nécessaire car cette vitamine est naturellement présente dans l’alimentation (légumes verts, œufs, poissons…). Chez les personnes de plus de 50 ans, de nombreux travaux ont montré une association entre un excès d’acide folique et un système immunitaire affaiblit. Ces récents travaux menés chez la souris permettent désormais d’établir un lien de cause à effet.


Des cellules immatures et dysfonctionnelles

Les chercheurs américains ont étudié deux groupes de souris âgées. L’un était nourri avec des apports très élevés en vitamine B9, l’équivalent de 20 fois la dose quotidienne recommandée pour les humains, tandis que l’autre a été nourri normalement.

Les scientifiques rapportent que les souris supplémentées ont un taux élevé d’acide folique non métabolisé dans leur sang ainsi qu’une concentration importante de cette vitamine dans la rate, par rapport au groupe contrôle. En outre, ces souris ont présenté une plus grande proportion de cellules NK, un type de cellules immunitaires, immatures et moins actives, que les animaux contrôle.

Ces cellules jouent un rôle très important dans notre système immunitaire. Présentées comme des tueuses redoutables, elles éliminent en quelques heures les cellules infectées et les cellules tumorales. Par conséquent, les souris ayant reçu de grandes quantités d’acide folique ne sont plus capables de combattre les infections, et semblent plus vulnérables au cancer.

Cette découverte est d’autant plus importante que le système immunitaire des personnes âgées décline naturellement. Se supplémenter en vitamine B9 pourrait donc aggraver cette conséquence du vieillissement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité