Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Dengue : le premier vaccin commercialisé au Mexique

Les autorités sanitaires mexicaines viennent d'autoriser la commercialisation du premier vaccin contre la dengue produit par le laboratoire français Sanofi.

Dengue : le premier vaccin commercialisé au Mexique SOLAL/SIPA

  • Publié 09.12.2015 à 18h59
  • |
  • |
  • |
  • |


L’arsenal préventif contre la dengue se renforce. Le premier vaccin contre cette infection virale transmise par les moustiques a été autorisé au Mexique, a annoncé ce mercredi Sanofi Pasteur, la division vaccin du laboratoire français. La mise au point de ce vaccin aura pris 20 ans et coûté 1,5 milliards d’euros en recherche et développement.

« Aujourd’hui, avec cette première autorisation de mise sur le marché de Dengvaxia®, nous avons atteint notre but : faire de la dengue la prochaine maladie évitable par la vaccination, a déclaré le Dr Olivier Brandicourt, Directeur Général de Sanofi. C’est une étape historique pour notre entreprise, pour les acteurs de santé publique et, ce qui est encore plus important, pour la moitié de la population mondiale qui vit sous la menace de la dengue ».

Les autorités sanitaires mexicaines ont approuvé ce vaccin tétravalent pour prévenir l’apparition de la dengue chez les préadolescents, adolescents et les adultes de moins de 45 ans vivant dans les zones endémiques. Cette autorisation est fondée sur les résultats d’essais cliniques menés dans 15 pays différents auprès de 40 000 personnes, auxquels à participer activement le Mexique. Selon le laboratoire, en vaccinant au moins 20 % de la population âgée de plus de 9 ans dans les pays où l’étude à été réalisée, le poids de la dengue pourrait être réduit de 50 % en cinq ans.

Une centaine de pays touchés

A l’instar de ce pays d’Amérique latine, de nombreuses régions du monde sont menacées par cette pathologie infectieuse, en particulier l’Asie. « Dengvaxia® complétera notablement les actions intégrées de prévention et de lutte contre la dengue. Le vaccin constituera un outil essentiel pour renforcer les initiatives des communautés visant à soulager les souffrances que cette maladie impose depuis si longtemps aux populations des pays d’endémie comme le nôtre », a indiqué le Dr José Luis Arredondo García, directeur associé des études cliniques pour l’Institut National de Pédiatrie au Mexique.

« Avant 1970, seuls 9 pays avaient connu des épidémies de dengue sévère. Désormais, la maladie est endémique dans plus de 100 pays en Afrique, dans les Amériques, en Méditerranée orientale, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique occidental, ces 2 dernières régions étant les plus touchées », indique l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a appelé à mainte reprises au développement de vaccins. Selon les estimations de l'Agence onusienne, près de 400 millions de personnes sont touchées chaque année, dont 500 000 cas de dengue sévère.

Aucun traitement

Si son issue est rarement fatale, la maladie est très douloureuse. Elle provoque des céphalées sévères, des douleurs musculaires et articulaires, des vomissements et de la fièvre. Lorsque celle-ci tombe, les premiers signes d’alertes surviennent. On observe alors des douleurs abdominales, une grande fatigue et des saignements.

A l’heure actuelle, aucun traitement n’existe. Le vaccin de Sanofi Pasteur se présente donc une grande avancée. Les premières doses sont dores et déjà produites en France et le laboratoire souhaite produire 100 millions de doses par an. Le géant pharmaceutique a par ailleurs indiqué que d’autres demandes de mise sur le marché ont été déposées dans des pays où la dengue est endémique.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité