Publicité

QUESTION D'ACTU

Triclosan

Le savon antibactérien ne fait pas mieux que le classique

Le savon antibactérien fait à nouveau polémique. Selon une étude publiée par des chercheurs coréens, il ne serait en effet pas plus efficace qu'un savon traditionnel.

Le savon antibactérien ne fait pas mieux que le classique BRESCIANI/SCANPIX SUEDE/SIPA

  • Publié 16.09.2015 à 17h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Les savons antibactériens, contenant du triclosan, ont connu un grand succès lors de l'épidémie de grippe H1N1. Pourtant, les propriétés de ce type de produit ont aussi été régulièrement controversées, et leur efficacité mise en doute. En 2013, la puissante Food and Drug Administration aux Etats-Unis a proposé une règle aux industriels, demandant à ce qu'ils prouvent les bénéfices de ces savons par rapport aux savons liquides classiques, avant de les mettre en vente.

La preuve de l'inefficacité des savons au triclosan semble aujourd'hui faite, si l'on en croit une étude publiée dans le Journal of Antimicrobial Chemotherapy, qui montre que l’action des savons « classiques » sur les bactéries est comparable à celle des savons antibactériens.

Vingt souches de bactéries

Les chercheurs de la Korea University à l’origine de ces travaux, se sont penchés sur les effets de l’agent antimicrobien actif présent dans la majorité des savons et des gels antibactériens, le triclosan. Une série d’expériences a pour cela été menée in vitro, puis in vivo, grâce à la participation de 16 volontaires.

Ainsi, deux types de savon, l’un antibactérien, contenant 0,3 % de triclosan et l’autre, plus « classique », sans cet agent, ont d’abord été exposés pendant vingt secondes à vingt souches de bactéries, parmi lesquelles l’E-Coli ou encore la salmonelle. Une fois le laps de temps écoulé, les résultats en matière d’élimination des bactéries étaient similaires, quelle que soit la température de la salle dans laquelle l’expérience avait été réalisée (alternativement 22°C ou 40°C).

Après quoi, les chercheurs se sont intéressés à un lavage de mains en conditions réelles. Les participants devaient se laver les mains pendant trente secondes, selon les recommandations de l’OMS, avec chacun des savons, une couche de bactéries ayant préalablement été déposée sur leurs paumes. Encore une fois, pas de différences significatives selon la méthode utilisée.

Des différences sur le long terme

D’autres prélèvements ont en revanche été réalisés neuf heures après le lavage. Dans ce cas, le savon antibactérien présentait un effet nettement plus important sur les microbes que le savon normal.

En laboratoire, cela peut être intéressant pour nettoyer certains outils et en éliminer les microbes. Mais pour un lavage de mains, qui dure bien évidemment moins de neuf heures, il n’y a pas forcément d’avantage à utiliser un savon antibactérien, pour peu que l'on n'utilise pas à la place la savonnette collective laissée sur le rebord du lavabo.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité