Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès ADA 2015

Diabète : le pancréas artificiel bientôt testé chez les enfants

VIDEO - En quelques années seulement, les recherches sur le pancréas artificiel se sont accélérées. Bientôt des dispositifs pédiatriques pourraient être testés en France.

Diabète : le pancréas artificiel bientôt testé chez les enfants PureStock/SIPA

  • Publié 07.08.2015 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Encore au stade de prototype il y a seulement quelques années, le pancréas artificiel fait aujourd'hui l'objet d'essais cliniques chez les adultes. Des premiers test devraient être lancés chez les enfants, en France notamment. L'utilisation de ce dispositif, aussi appelé boucle fermée permettrait, entre autres, un meilleur contrôle des hypoglycémies nocturnes, fréquentes chez les jeunes diabétiques. A l'occasion du dernier congrès annuel de l'Association américaine de diabétologie (ADA), Nadia Tubiana Rufi, diabétologue à l'Hôpital Robert Debré (Paris) a fait le point pour Pourquoidocteur sur cette évolution majeure de la prise en charge des enfants diabétiques.

Mise au point fastidieuse

L'auto-surveillance de la glycémie et les pompes à insuline ont été de premières avancées pour améliorer le contrôle de la glycémie. « Les enfants en ont largement bénéficié, note Nadia Tubiana Rufi. Nous avons ensuite encore progressé avec le développement de capteurs capables de mesurer en continu la glycémie. Ce système apporte un vrai plus pour équilibrer la glycémie.»
Ces capteurs sont cependant toujours en attente de remboursement en France : « Nous espérons que ça va aboutir, car beaucoup de parents et d'enfant attendent cela », relève la diabétologue.

Le pancréas artificiel, a pour but de pallier la déficience des cellules pancréatiques du patient, et donc d'ajuster en continu la libération d'insuline au taux de sucre, mesuré dans le sang. Un capteur, sans fil, installé sous la peau communique en temps réel avec une pompe, qui délivre la juste quantité d'hormone. Si le principe semble simple, sa mise en oeuvre s'est avérée complexe. « Ce qui a été le plus long à développer ce sont les algorithmes, c'est à dire les programmes qui justement calculent les doses exactes en fonction de la glycémie mesurée, explique le Dr Tubiana Rufi. Cette "boucle fermée", c'est vraiment ce dont tout le monde rêve.»

 

De plus en plus de recherches


Il y a encore 3 ans, quelques équipes de recherche seulement faisaient des essais de pancréas artificiel, sur de courtes périodes, en milieu hospitalier exclusivement, et chez les adultes. « Aujourd'hui, des tests se font à l'extérieur de l'hôpital, parfois même au domicile des patients. Et comme les bénéfices du système ont pu être démontré chez l'adulte, de premières études débutent chez les enfants », se réjouit Nadia Tubiana Rufi.

La France, qui a été parmi les pionniers dqns le développement des pompes à insuline pour le traitement des enfants, devrait aussi débuter prochainement un essai clinique de pancréas artificiel. « Pour des raisons réglementaires ces tests ne pourront pas se faire au domicile des petits patients, explique Nadia Tubiana Rufi. Mais nous allons choisir des lieux "intermédiaires", comme des Maisons des parents, ou des hôtels, proches des centres hospitaliers mais où les enfants ont une vie normale ».
Les médecins ont prévu de faire ces test sur des sessions de 3 nuits et 2 jours. « Notre objectif principal est de réduire les hypoglycémies nocturnes, précise le Dr Tubiana. Le pancréas artificiel apporte une grande sécurité, car il repère de manière prédictive la diminution de la glycémie, ce qui est une grande nouveauté. »

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité