Publicité

QUESTION D'ACTU

A l'initiative d'une association

Twitter retire des vidéos dangereuses pour les épileptiques

Le célèbre réseau a dû retirer deux vidéos publicitaires face à la pression d'une association. Elles pouvaient être nuisibles à la santé des personnes épileptiques. 

Twitter retire des vidéos dangereuses  pour les épileptiques ISOPIX/SIPA

  • Publié 12.07.2015 à 17h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Opération de com’ ratée pour le géant des réseaux sociaux, Twitter a retiré ce samedi deux vidéos de promotion mises en ligne sur Vine, après avoir reçu de très vives critiques de la part d’une ONG, Epilepsy Action. Comme son nom l’indique, cette association britannique défend le droit des personnes épileptiques, et sensibilise le public à leur condition. 

Les causes de l’épilépsie sont complexes, alliant des facteurs génétiques aux facteurs environnementaux. Les crises de certains malades peuvent être déclenchées au contact d’images aux couleurs très vives, aux clignotements et aux changements de lumières rapides. Il s’agit d’épilepsie « photosensible ». Or, les vidéos publiées par Twitter contenaient des changements brusques de couleurs lumineuses, et auraient donc pu faire des dégâts si elles avaient été regardées par des personnes malades.

 

L’épilepsie est un trouble neurologique, résultant d’une décharge anormale et simultanée de milliers de neurones. Suivant la partie du cerveau affectée, de nombreux symptômes pourront être constatés : raidissements, secousses rythmées et incontrôlées de membres, perte de conscience, hallucinations, mouvements involontaires… En France, environ 7 individus sur 1 000 sont concernés.

 « Irresponsable »

L’association estime que, pour une grande entreprise comme Twitter, cette campagne de publicité était particulièrement irresponsable. Avec des mots très forts : « Cette vidéo était dangereuse pour toutes les personnes vivant avec une épilepsie photosensible », juge Simon Wigglesworth, le directeur exécutif adjoint d’Epilepsy Action.

Twitter a très rapidement répondu aux critiques, retirant dès vendredi matin les vidéos mises en cause, les laissant au total seulement 18 heures en ligne. 

L’Autorité de régulation de la publicité au Royaume-Uni, l'Advertising Standards Authority, établit des règles précises à ce sujet. Les entreprises n’ont pas le droit d’utiliser des « effets visuels ou des techniques qui pourraient avoir un impact négatif sur les membres du public atteints d’épilepsie photosensible » dans leurs campagnes de publicité, même si elles ne sont diffusées que sur le site de la compagnie.

Epilepsy Action s’est réjouie de la réactivité de Twitter et espère avoir profité de cette polémique pour mieux sensibiliser le public aux risques encourus par les personnes épileptiques.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité