Publicité

QUESTION D'ACTU

Abandonne ta parole

Twitter touché par le syndrome Gilles de la Tourette

Pour 24h, Twitter est atteint du syndrome Gilles de la Tourette. L’opération "abandonne ta parole" lancée par une Fondation canadienne veut sensibiliser un large public à ce trouble méconnu.

Twitter touché par le syndrome Gilles de la Tourette La Fondation canadienne du syndrome de la Tourette

  • Publié 20.06.2013 à 18h26
  • |
  • |
  • |
  • |


« Armée suisse, militaire, UDC, #SurrenderYourSay »,  Twitter souffre du syndrome Gilles de la Tourette (Sgt) ! Le réseau social préféré des accros à l'info se transforme en patient atteint de ce syndrome. En effet, c'est en s'associant au réseau social Twitter que la Fondation canadienne du syndrome de la Tourette (1) a lancé ce jeudi une opération de communication qui consiste à lâcher les rênes de son compte personnel  et laisser l'association tweeter à votre place. Le but de ce mode action original, sensibiliser le grand public à cette maladie. Ainsi, si vous acceptez les règles du jeu, il faudra vous attendre à voir apparaître sur votre compte Twitter des messages étonnants qui ne veulent rien dire, mais aussi des insultes. En fait, c'est exactement ce qui se produit pour les personnnes atteintes par ce syndrome: des gestes désordonnés, des mots ou des phrases incohérentes.

Afin d'éviter donc tout malentendu, l'association canadienne conseille aux personnes inscrites d'envoyer un message préventif à vos abonnés pour les avertir de votre participation à l'expérience.
 


Le syndrome de Gilles de la Tourette est une maladie neurologique à composante génétique caractérisée par des tics involontaires, soudains, brefs et intermittents, se traduisant par des mouvements (tics moteurs) ou des vocalisations (tics sonores). Il s’ajoute fréquemment un ou plusieurs troubles du comportement, déficit de l’attention-hyperactivité, troubles obsessionnels compulsifs, crises de panique ou de rage, troubles du sommeil ou de l’apprentissage. Le Sgt apparaît durant l’enfance et touche plus souvent les garçons que les filles, quelle que soit leur origine géographique.


Les causes

Cette maladie présente vraisemblablement une forte composante génétique à l’origine d’un terrain familial. Plusieurs gènes sont impliqués (maladie génétique polygénique) mais n’ont pas encore été identifiés. Il est fortement suggéré que certains facteurs environnementaux contribuent à l’apparition de ce syndrome, événements ayant eu lieu avant, pendant ou juste après la naissance, facteurs toxiques, stress, réactions immunitaires. Pour ce dernier facteur, il semblerait qu’une réponse anormale du système immunitaire lors d’infections répétées à streptocoques, pourrait être à l’origine de tics. 


Les traitements

Il n’existe pas de traitement à même de guérir du Sgt, ceux disponibles permettent d’en atténuer les manifestations. Des médicaments tels que les agonistes dopaminergiques, les agonistes GABAergiques, les agonistes alpha2-adrénergiques sont utilisés lorsque les tics sont légers. Pour les tics modérés à sévères, les neuroleptiques classiques ou atypiques sont plutôt utilisés. Les troubles du comportement peuvent également être atténués par un traitement médicamenteux agissant au niveau de la production des neurotransmetteurs. Pour les troubles obsessionnels compulsifs, les antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine sont prescrits tandis que des agents noradrénergiques ou des stimulants comme la ritaline sont indiqués dans les déficits d’attention-hyperactivité.


Les effets secondaires des traitements

Le traitement médicamenteux doit être mis en place seulement lorsqu’il est vraiment nécessaire. En effet, la plupart des médicaments entraînent des effets secondaires assez importants, prise de poids considérable, disparition des règles, fatigue importante ou apparition d’un état dépressif. La ritaline, prescrite pour le traitement des déficits d’attention-hyperactivité, peut temporairement augmenter les tics.

 

L'importance du suivi psychologique

Souvent, une psychothérapie régulière est complémentaire du traitement du Sgt. Les thé- rapies comportementales (relaxation, modification des habitudes) peuvent également amé- liorer les tics, principalement lorsque le traitement médicamenteux n’apporte pas ou peu d’effets bénéfiques. Dans tous les cas, un soutien psychologique peut aider à surmonter les difficultés quotidiennes entraînées par des tics trop gênants.

Source: Orphanet  


(1) Fondation canadienne du syndrome de la Tourette

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité