Publicité

QUESTION D'ACTU

L'hormone de l'amour (ocytocine)

Cerveau : l'amour produit des effets similaires à l'alcool

Euphorie, confiance en soi... Grâce à une étude sur "l'hormone de l'amour", des scientifiques anglais ont fait un lien entre les effets de l'ivresse et le sentiment amoureux. 

Cerveau : l'amour produit des effets similaires à l'alcool JAMES GLOSSOP/THE TIMES/SIPA

  • Publié 25.05.2015 à 12h28
  • |
  • |
  • |
  • |


« L’ivresse de l’amour », et si finalement cette belle phrase était une réalité scientifique ? C’est en tout cas ce qu’affirme cette étude publiée dans la revue Neuroscience and Biobehavioral Reviews, dont les premières conclusions avancent une corrélation forte entre le sentiment amoureux et celui de l’ivresse.

 

L'ocytocine, des effets identiques à l'alcool

Des chercheurs de l’université de Birmingham ont en effet comparé les effets de « l'hormone de l'amour », l’ocytocine, avec les différents effets de l’alcool. « Nous avons considéré que le sujet valait le coup d'être exploré, donc nous avons regroupé les recherches existantes concernant à la fois les effets de l'ocytocine et de l'alcool. Et nous avons été frappés par les incroyables similarités entre les deux composés », explique Ian Mitchell, l’un des responsables de ces recherches.

Pour le démontrer, les chercheurs ont injecté cette substance via un spray nasal à différentes personnes. Grâce à cette expérience, ils ont pu comparer ses effets avec ceux de l’alcool. Les résultats sont flagrants, il existe dans les deux cas une sorte de désinhibition ainsi qu’un regain de confiance. Il est à noter que ces sprays nasaux sont en vente libre dans les pharmacies.

L’ocytocine est une hormone produite dans l’hypothalamus et sécrétée par la glande pituitaire. Si elle a longtemps été reconnue comme étant importante au moment de l’accouchement et dans la création du lien maternel, des études ont aussi montré qu’elle joue un rôle important dans la détermination de nos interactions sociales. L’ocytocine augmente ainsi les comportements d’altruisme, de générosité et d’empathie, comme le fait parfois l’alcool.

 

Une hormone à double tranchant

En revanche, les chercheurs mettent en garde contre les différents effets néfastes que peut avoir l’hormone sur le corps humain. L’étude souligne un effet désinhibant qui peut augmenter la vantardise, la jalousie voire l’agressivité. La perception de la fiabilité est également altérée, ce qui peut être également un danger pour les personnes concernées qui ont un regain de confiance. Un peu comme à l’image de l’alcool, l’amour et ses répercussions auraient un côté destructeur.

Auparavant, l’ocytocine et ses différents effets avaient déjà été étudiés. Selon les travaux d’une équipe de chercheurs américains, c’est également cette hormone qui pousse au mensonge. En revanche, point positif, l’ocytocine serait capable de réguler l’appétit des hommes lorsqu’elle est pulvérisée dans le nez. Il s’agirait d‘un moyen plutôt efficace de lutter contre l’obésité.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité