Publicité

QUESTION D'ACTU

Projet de loi de Santé

Médecin traitant : un nouveau droit pour les enfants

Lors de l'examen de la Loi de Santé, les députés ont décidé d'étendre le droit à un médecin traitant aux enfants de moins de 16 ans. Les pédiatres boudent, les généralistes approuvent.

Médecin traitant : un nouveau droit pour les enfants SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 09.04.2015 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est un nouveau droit qui s'ouvre pour les enfants ! Les députés de l'Assemblée nationale ont décidé hier soir d'étendre le droit à un médecin traitant aux enfants de moins de 16 ans. Pourquoidocteur revient sur cette mesure du Projet de loi de Santé présentée mi-octobre en Conseil des ministres.

Un suivi médical de la naissance à l'adolescence

Concrètement le médecin traitant pour les enfants sera un pédiatre ou un généraliste. La mesure permet maintenant aux parents de désigner un médecin traitant à leur enfant dès la naissance. Celui-ci sera ensuite suivi jusqu’à ses 16 ans par le médecin choisi. Ce dernier va réaliser toutes les consultations prévues au long de la croissance du jeune patient. Actuellement en France, 71 % des suivis médicaux d’enfants âgés de 0 à 16 ans sont effectués par des médecins généralistes contre 15 % par un pédiatre.

Les généralistes satisfaits

Ce projet, lors de son annonce en juin dernier, n’avait pas fait l’unanimité chez les pédiatres. Pour ces derniers, les parents doivent garder le libre choix de consulter un pédiatre ou un médecin généraliste, en fonction des besoins de leur enfant et des disponibilités des professionnels de proximité. En revanche, la nouvelle a été mieux accueillie par les médecins généralistes. En particulier par le syndicat MG France qui soutenait ce projet depuis le début. 
Interrogé en octobre dernier par Pourquoidocteur, Claude Leicher, président de MG France confiait : « Cela clarifie les responsabilités, et nous proposons également qu’il n’y ait pas de pénalité de parcours quand les parents vont voir un autre médecin. » Une demande qui a été satisfaite puisque les parents pourront effectivement consulter sans pénalités un pédiatre et/ou un généraliste sans passer par le médecin traitant au préalable.

Cette mesure, qui devrait coûter 65 millions d’euros à l’Assurance maladie, s’inscrit dans une politique d’élargissement du dispositif du parcours de coordination des soins mis en place en 2004, qui impose à chaque assuré social de plus de 16 ans de désigner un médecin traitant de son choix avant de consulter un autre spécialiste, pour bénéficier d’un remboursement à taux plein. Dispositif que la Cour des comptes a qualifié de « réforme inaboutie » dans un rapport publié en 2013.




Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité