Publicité

QUESTION D'ACTU

Utiliser les pipettes graduées

Médicament pour enfants : des erreurs de dosage avec les cuillères

De nombreux parents préfèrent les cuillères de cuisine aux pipettes graduées et cuillères doseuses pour donner un médicament à leurs enfants. Le dosage est alors inexact et peut être dangereux. 

Médicament pour enfants : des erreurs de dosage avec les cuillères CLOSON DENIS/ISOPIX/SIPA

  • Publié 31.03.2015 à 12h48
  • |
  • |
  • |
  • |


Gare aux surdoses de médicaments chez les enfants. Face aux nombreux parents utilisant des cuillères à café ou à soupe pour donner un médicament liquide à leurs enfants au lieu d’utiliser la seringue graduée ou la cuillère-dose fournie, des pédiatres américains tirent la sonnette d’alarme. Ils publient leurs recommandations dans la revue Pediatrics du mois d’avril.

Erreur de dosage
Une étude publiée en juillet dernier avait montré qu’en France, un parent sur 6 n’utilisait pas les outils de mesure fournis avec les médicaments. Un mésusage qui multipliait par 2 le risque de faire une erreur de dosage. Au total, plus de 40 % d’erreurs médicamenteuses avaient été comptabilisées.

« Le problème des cuillères de cuisine, c’est qu’elle ne sont pas précises, explique le Dr Ian Paul, auteur principal des recommandations. De plus, certains parents utilisent les mauvaise cuillères ». Pourtant, pour les enfants, le dosage précis d’un médicament est important et nécessaire. Le spécialiste américain rappelle que seules les pipettes graduées en millilitres permettent de doser correctement un médicament.

Doser en millilitre
Pour éviter ces erreurs, le pédiatre recommande que les dosages de médicaments soient indiqués en millilitres sur les prescriptions. La fréquence des prises doit être notée en toute lettre sans abréviations. Il plaide également pour la suppression des appareils de mesures gradués autrement qu’en millilitres.

Par ailleurs, « les parents doivent s’assurer d’avoir bien compris la prescription de leurs enfants. Si ce n’est pas le cas, ils ne doivent pas hésiter à demander conseil auprès du médecin ou du pharmacien », insiste Ian Paul.

Ces erreurs de dosages ne sont pas sans risques pour les enfants. Dans plus d'un tiers des cas, le surdosage entraîne des effets secondaires, selon l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). Nausées, vomissements, difficultés à respirer ou complications neurologiques, les conséquences peuvent être graves et mener à une hospitalisation. Chaque année, aux Etats-Unis, plus de 70 000 enfants sont admis aux urgences. 

 

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité