Publicité

MIEUX VIVRE

Chaîne VYV Fréquence Médicale : Exercice physique, profitez de l’été !

Sport et santé cardiaque : le cardio fréquencemètre, l’achat précieux

Pour savoir si l’on fait de l’exercice physique à la bonne intensité, il existe une montre magique : le cardio fréquencemètre. Ce petit appareil reste un sujet de discorde entre les médecins : certains le considèrent comme un gadget, d’autres pensent qu’il s’agit d’un assistant utile pour contrôler les performances. Qu'en est-il ?

Sport et santé cardiaque : le cardio fréquencemètre, l’achat précieux TanawatPontchour/Istock

  • Publié 24.07.2018 à 20h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Les sucres et les graisses sont le carburant de nos muscles. Le cœur lui, est le moteur du corps - il fait circuler le sang et régule l'oxygène. Le mécanisme est assez simple : en cas d’effort, la respiration s’accélère pour amener plus d’oxygène. Le cœur accélère alors la cadence pour augmenter la quantité de sang oxygéné circulant. Un exemple : au repos, on consomme de 30 à 35 millilitres d'oxygène en moyenne par kilo et par minute. En cas d’effort de longue durée, cette consommation peut atteindre 80 millilitres, soit environ deux fois et demi la quantité habituelle. Nous disposons d’un moteur qui sait en permanence s’adapter en fonction de la demande… Jusqu’à une certaine limite, que chaque individu a du mal à apprécier avec justesse.

L’essoufflement est un mauvais marqueur, du moins pas très précis. Mais, on ne le répétera jamais assez, la nature nous a doté d’un compte-tours très précis : le rythme de notre moteur. Cela s’appelle la fréquence cardiaque, qui donne la vitesse à laquelle le cœur bat. Chez l'adulte en bonne santé, au repos, la fréquence cardiaque se situe entre 50 (sportif pratiquant l'endurance) et 80 pulsations par minute, mais s’élève en cas d’effort, de stress ou d’émotion où là, elle peut allégrement franchir la barrière des 100.

Paradoxalement, alors qu’on pourrait penser que ses besoins sont plus élevés, le cœur des grands sportifs est lent. 30 à 40 battements minutes pour un marathonien, moins de 60 pour quelqu’un qui pratique l’exercice physique plusieurs fois par semaine. Il s’agit, alors, de battements de grande efficacité, avec un muscle cardiaque qui se contracte à fond et joue son rôle de pompe avec puissance. L’économie de battement, tout en produisant une excellente circulation, permet de faire face à une demande brutale, très supérieure à la normale.

Il faut donc savoir contrôler son pouls et, si la manœuvre n’est pas bien compliquée à l’aide d’un simple chronomètre en recherchant les battements au niveau du poignet, ce n’est pas facile à faire, de façon fréquente, en particulier au moment de l’effort.

L’électronique à la rescousse

Comme pour les véhicules, l’électronique est venue à la rescousse de la mauvaise appréciation de certains humains. Le cardio fréquencemètre, une montre portée au poignet, reçoit les informations d’une ceinture émettrice portée à même la peau, au niveau de la poitrine. En mesurant les pulsations cardiaques, le cardio fréquencemètre permet de savoir si la limite n’est pas dépassée et surtout de gérer les deux objectifs principaux de l’exercice physique : éliminer de la graisse et améliorer la performance du système cardiovasculaire.

Fréquence maximale à l’effort

Sans entraînement, il n’est pas conseillé de dépasser 220 pulsations par minute moins son âge lors d'un effort. C’est ce que l’on appelle la fréquence maximale à l’effort. Cette montre est d’ailleurs pourvue d’une alarme qui prévient, dès la limite franchie. Cela doit rester théorique, car l’effort qui va permettre de brûler la graisse, se fait à un rythme bien inférieur à celle-ci. Toutes les notices qui accompagnent ce petit instrument permettent de programmer la zone qui correspond à votre motivation ; celle pendant laquelle on fait fondre les graisses, tout en fabriquant du muscle et celle qui permet d’entretenir la mécanique du cœur et des vaisseaux.

Dernier argument, on trouve ce "compte-tours de la forme" à des tarifs tout à fait raisonnables pour les entrées de gamme. Les sites Internet donnant tous les prix et détails d’utilisation sont légions sur internet. Les appareils les plus simples sont souvent les plus efficaces. La plupart, en dehors de la fréquence cardiaque, donnent aussi le nombre de calories dépensées, la moyenne des pulsations pendant l’exercice, mais aussi, pour les plus sophistiqués, la distance (à l’aide d’un GPS), l’altitude, la pression barométrique…

Des informations illimitées, souvent inutiles !

En règle générale, les conseils que donnent les médecins pour la pratique de l’exercice physique sont toujours un peu minimalistes, surtout au nom du célèbre principe de précaution qui régit tous les conseils médicaux. Il faut certes répéter que rien ne remplace l’examen médical au moindre doute psychologique ou motivé par un état physique imparfait, mais cela n’empêche pas la plupart des médecins de manquer de précisions dans la prescription de l’exercice physique. Le cardio fréquencemètre est là pour éviter quelques erreurs et favoriser la réalisation de l’objectif.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Pour en savoir plus : Prescrire enfin l’exercice physique

Une émission de la chaîne VYV fréquence médicale

C’est une évidence de toutes les spécialités de la médecine : l’exercice physique peut être considéré comme un médicament universel gratuit, efficace, presque sans contre-indications et effets secondaires. C’est une évidence aussi : le message ne passe pas. Probablement en raison de la confusion sport / exercice physique qui perturbe la compréhension et limite les prescriptions. L’appellation Activité Physique Adaptée se propose depuis une vingtaine d’années de résumer l’ensemble des activités physiques, voire artistiques, pour arriver à un remboursement.

L’Assurance Maladie n’en fait pas – à tort – une priorité. Aussi, les médecins hésitent à formaliser une prescription. Définir la « fiche de prescription» de cette thérapeutique essentielle sera le but de l’émission ci-dessous. L’invité est un acteur majeur du sujet. Le Professeur Gérard Saillant est mondialement connu pour avoir opéré, lorsqu’il était chef du service d’orthopédie de La Pitié, les plus grands sportifs de la planète. Il est toujours un des spécialistes les plus consultés pour son expertise. Mais il a aussi décidé de consacrer l’essentiel de son temps à ce nouveau combat : que l’exercice physique soit prescrit à la hauteur de son efficacité pour participer à une certaine forme de sauvetage en faisant bouger ses habitants. 

Retrouvez toutes les émissions de la chaîne VYV Fréquence Médicale :

https://www.youtube.com/channel/UCtNyuN_HFlNYO0-gqXwhLTg/playlists

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité