>
>
Mycose vaginale : douleurs de la vulve et du vagin souvent récidivantes
Mycose vaginale : douleurs de la vulve et du vagin souvent récidivantes
Publié le 16.10.2015
Mise à jour 25.07.2017
Mycose vaginale : douleurs de la vulve et du vagin souvent récidivantes
© Epictura-andriano_cz

Mycose vaginale : TRAITEMENT

Quel est le traitement de la mycose vaginale ?

Les femmes ayant déjà eu des mycoses vaginales et qui en connaissent bien les symptômes peuvent se traiter elles-mêmes. Elles doivent faire une toilette matin et soir avec un savon non irritant, un savon de Marseille par exemple. Il faut éviter les savons acides et ceux qui sont trop agressifs.
Le traitement est ensuite basé sur des comprimés ou ovules antifongiques gynécologiques qui sont introduits à l'intérieur du vagin le soir. Il est souvent complété par l'application d'une crème antifongique en cas d'irritation de la vulve. Ces médicaments sont disponibles en pharmacie sans ordonnance, le pharmacien précisant le mode et la durée d'utilisation. Il existe des traitements en prise unique très efficace. Une nette amélioration survient généralement en un à deux jours.
En cas de première infection ou de récidive, il est conseillé de consulter le médecin traitant qui précisera le diagnostic et prescrira le traitement.
Les rapports sexuels sont déconseillés jusqu'à la guérison, ou nécessitent l'utilisation d'un préservatif pour éviter la transmission de la mycose.

La mycose vaginale peut-elle récidiver ?

Cette infection a une fâcheuse tendance à récidiver. On parle de formes récidivantes lorsque quatre épisodes surviennent dans l'année dont deux au moins ont été confirmés par une analyse biologique. Elles doivent être prise en charge par un médecin, l'automédication est à proscrire. Il prescrit un traitement antifongique plus puissant et plus long qui peut parfois aller jusqu'à la prise de médicament antifongique par voie orale. Un traitement de fond peut aussi être prescrit associant de la crème en application locale et un ovule intra-vaginal à intervalle régulier, une fois par semaine par exemple.

<< DIAGNOSTIC
PREVENIR >>
Sur le même sujet :