>
>
Ongle incarné : il fait souffrir l’orteil et expose à l’infection
Ongle incarné : il fait souffrir l’orteil et expose à l’infection
Publié le 21.04.2015
Mise à jour 23.10.2015
Ongle incarné : il fait souffrir l’orteil et expose à l’infection
© 123RF-Alexander Raths

Ongle incarné : TRAITEMENT

Que faire en cas d'ongle incarné ?

Tant que la douleur provoquée par l'ongle incarné n'est pas insupportable et qu’il n’y a ni bourrelet, ni œdème, ni écoulement purulent, il est possible de traiter soi-même un ongle incarné.
Il faut tremper le pied dans de l'eau chaude pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour. Il est possible d’insérer un petit morceau de coton, entre le coin de l'ongle et la peau, pour empêcher l'ongle de pénétrer dans la peau. Il faut porter des chaussures larges, pour éviter d'aggraver la blessure de l’orteil et pour les femmes, il faut éviter les talons trop hauts.
Il est, par ailleurs, préférable de porter des chaussures et des chaussettes pour maintenir les pieds au sec, et il faut laisser l'ongle à l'air aussi souvent que possible.
Il est aussi possible de prendre des antidouleurs à condition de ne pas masquer une majoration des douleurs qui signerait une aggravation.
Lorsque le problème s’améliore, et au fur et à mesure que l'ongle pousse, il faut le couper bien droit : il faut tailler l’ongle (et les autres) en veillant à toujours laisser dépasser l'ongle du bord libre de l'orteil de deux à trois millimètres.
En cas de conflit entre le premier et le second orteil, un séparateur d'orteils peut être prescrit.
Ces gestes simples suffisent le plus souvent à guérir l’ongle incarné. Lorsque les bourrelets auront disparu, l'ongle incarné sera guéri.

Comment soigner un ongle incarné infecté ?

Si la peau rougit, gonfle et devient très douloureuse, l'ongle incarné est probablement infecté. Il est préférable de recourir au médecin ou à un spécialiste du pied, mais s’il n’y a pas de maladie ou de risque particulier, il est encore possible d’enrayer l’infection soi-même au début.
Il faut tremper le pied dans de l'eau chaude additionnée d'un désinfectant, pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour et adopter la même stratégie que pour l'ongle incarné non infecté.
Si la douleur au toucher diminue, la guérison est possible, mais si l'infection ne s'améliore pas dans les 48 heures, il faut consulter un médecin.
Le médecin traitant pourra prescrire :
• Un traitement local antiseptique en bains de pieds ou en application locale,
• Des antibiotiques, en cas de surinfection,
• Des soins de podologie.
La chirurgie pour retirer un morceau d’ongle incarné est parfois indispensable.

Quand faut-il opérer ?

La survenue d’une infection, d’une excroissance charnue (bourgeon charnu) ou la persistance de douleurs que les soins de podologie n’arrivent pas à faire passer ou la récidive, conduisent à la chirurgie. Elle est généralement effectuée sous anesthésie locale.
Dans tous les cas, il faut enlever la partie de l'ongle qui blesse la peau. Différentes techniques chirurgicales visent à décomprimer l'ongle et retirer les parties incrustées dans la peau. Il s’agit aussi de modifier sa courbure pour prévenir la récidive. En cas d'hypertrophie du bourrelet, une partie de la pulpe est enlevée pour libérer l'ongle.
Ces techniques sont souvent assez douloureuses et c’est pourquoi il est souvent proposé une destruction chimique (ou au laser) de la matrice de l’ongle qui fabrique la portion d’ongle qui s’incarne.

Que faire après une opération de l'ongle incarné ?

Il ne faut pas trop marcher, mais toujours avec des chaussures larges et il faut éviter la position debout pendant 3 jours. Il vaut mieux rester assis, le pied surélevé sur un tabouret pour éviter l’œdème qui risque de retarder la cicatrisation. La cicatrisation est généralement achevée en deux à trois semaines.
Après la cicatrisation, il faut examiner son pied régulièrement pour s’assurer qu'il n'y a pas de récidive et éventuellement demander conseil à un podologue.

<< CONSULTATION
PREVENTION >>

Publicité

Sur le même sujet :