Publicité

MIEUX VIVRE

Journée Mondiale

Prématurité : 60 000 bébés naissent avant terme chaque année

Avec plus de 15 millions de naissances prématurées dans le monde, la prématurité reste la cause principale de décès chez le nourisson.

Prématurité : 60 000 bébés naissent avant terme chaque année Ben Jary/AP/SIPA

  • Publié 17.11.2014 à 17h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Un tiers des femmes ne consultent pas leur médecin avant de se lancer dans une grossesse et 76 % attendent donc les premiers signes de grossesse pour consulter. C’est ce que révèle un sondage OpinionWay, publié ce lundi à l’occasion de la Journée Mondiale de la Prématurité. Or, cette prise en charge tardive contribue à l’augmentation du nombre de naissances prématurées. La dernière enquête périnatale de 2010 faisait état de 60 000 bébés prématurés par an, soit 7 % des naissances en France, rappelle le site de RTL.

1ère cause de mortalité chez le nouveau-né
Chaque année, 15 millions de bébés prématurés naissent dans le monde, soit un bébé sur dix, selon l’OMS. C’est la première cause de décès chez les nourrissons et la deuxième cause majeure de décès après la pneumonie. Selon l’OMS, le taux de naissances prématurées varie entre 5 % et 10 % sur 184 pays. Ce chiffre a cependant tendance à diminuer dans les pays qui ont banni la cigarette des lieux publics, comme l’a révélé une étude publiée dans The Lancet en mars 2014. Des chercheurs néerlandais ont constaté une baisse de 10 % du taux de naissances prématurées un an après l’entrée en vigueur de la loi anti-tabac dans plusieurs pays d’Europe. Et, en effet, le tabagisme représente l’un des facteurs de la prématurité. Selon l'OMS, quelque 16% de la population mondiale vit actuellement dans des pays qui interdissent l'usage du tabac dans les lieux publics.


Qu’est-ce que la grande prématurité ?
La prématurité désigne une naissance avant le terme de la grossesse. On parle de prématurité lorsqu’un bébé naît entre 37 et 33 semaines avant le terme, de grande prématurité entre 32 et 28 semaines, et de très grande prématurité entre 22 et 27 semaines. Dans 60 % des cas, ce phénomène survient de manière spontanée, autour du cinquième ou sixième mois de grossesse, parfois à cause d’un environnement infectieux ou d’une rupture prématurée de la poche des eaux. Plusieurs facteurs favorisent un accouchement prématuré. Il peut être du au(x) foetus (grossesse multiple, malformations, retard de croissance), à la mère (infection, diabète), mais aussi au placenta. Le mode de vie (alcoolisme, tabagisme) et l’âge de la mère favorisent aussi un déclenchement précoce du travail.

Dans 40 % des cas, les médecins provoquent un accouchement prématuré, quand le pronostic vital de la mère ou de l’enfant est engagé.

 

Quel impact sur le nouveau-né ?
Lorsque la naissance survient prématurément, le foetus n’est pas totalement développé. Chez les grands prématurés, le phénomène s’accentue : les risques de séquelle sont quatre fois plus importants que chez les enfants nés à terme. Le plus souvent, leurs poumons sont encore immatures, et les nourrissons ont besoin d’une assistance respiratoire. Les grands prématurés peuvent aussi présenter une immaturité de la fonction digestive, du rythme cardio-respiratoire, du foie, des reins et du système nerveux central.

En France, sur les 10 000 grands prématurés qui naissent chaque année, 800 à 1 000 présentent une déficience motrice. Les séquelles neurologiques sont aussi fréquentes : 2 % des enfants nés avant terme souffrent de déficience visuelle, 1 % de troubles auditifs. A 5 ans, 12 % d’entre eux ont également du retard sur le plan intellectuel. En 2013, le cas de Titouan, grand prématuré né au CHU de Poitiers a ému toute la France. Mis au monde presque 4 mois avant terme, l’enfant avait été placé sous assistance respiratoire. Ses parents avaient alors réclamé l’arrêt des soins afin de mettre fin à ce qu’ils qualifiaient « d’acharnement thérapeutique ». Après des mois de bataille, les parents ont finalement obtenu gain de cause mi-septembre et ont pu appliquer l’encadrement de fin de vie, un dispositif prévu par la loi Léonetti.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité