Publicité

MIEUX VIVRE

Pilules de 1ère génération, stérilets

Contraception : les Françaises ont changé

En 2013, les ventes des pilules de nouvelles générations ont chuté de 45% au profit des premières générations et des stérilets.

Contraception : les Françaises ont changé DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 05.02.2014 à 16h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Contrairement aux craintes, l'affaire des pilules de nouvelles générations n'a pas fait chuter la contraception en France (-1 % en 2013). En revanche , les modes de contraception ont été bouleversés.
Les recommandations de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui demandaient fin décembre 2012 aux médecins de prescrire en première intention les pilules de 1ère et 2ème génération, ont été respectées. D'après une analyse des données de la société Celtipharm présentée ce mercredi par l'ANSM, la baisse des ventes des contraceptifs oraux combinés (COC) de 3ème et de 4ème génération s'est confirmée tout au long de l'année dernière : -45 % en 2013  par rapport à 2012.


Les premières générations ont la cote

Cette baisse s’accompagne par ailleurs d’une importante hausse de l’utilisation des COC de 1ère et 2ème génération : + 30 % en un an. « Ces données confirment que les médecins ont modifié leurs prescriptions dans le sens des recommandations adressées fin décembre par l’Ansm aux prescripteurs », s'est réjoui ce mercredi Dominique Maraninchi, directeur générale de l'Agence, lors d'une conférence de presse. 
Résultat, la répartition actuelle de la consommation des Françaises de pilules contraceptives est la suivante : COC 1ère et 2ème vs 3ème et 4ème générations : 78 % / 22 %
Enfin, sur l'année 2013, une légère baisse des ventes de COC, toutes générations confondues, a été observée: -5,1 %. 

Ecoutez Dominique Maraninchi : « Nous sommes un an après les polémiques sur les pilules de nouvelle génération. Et aujourd'hui, c'est la fin d'une crise...»


Les ventes de stérilet ont explosé
Pour les autres moyens de contraception, l'ANSM observe que depuis le mois de janvier 2013, une augmentation des ventes des autres contraceptifs s'est amorcée. La hausse globale observée était de 28 % en 2013 comparativement aux ventes de 2012.
En détails, l'Agence du médicament note que l'augmentation la plus importante, 47 %, concerne la vente de stérilets en cuivre, qui occupent actuellement plus de 40 % des ventes de la catégorie "autres dispositifs". 
Dans la même tendance, le stérilet hormonal connaît lui aussi un boom de ses ventes : +18 % en un an.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité