Publicité

QUESTION D'ACTU

Soigner son alimentation


  • Publié 17.10.2011 à 01h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Peut-on prévenir le cancer par l’alimentation ? C’est la question du jour posée par Martine Lochouarn dans Le Figaro. « Le cancer est une maladie des gènes et l’alimentation ne donne pas le cancer », précise d’emblée le Pr Philippe Bougnoux, cancérologue au CHU de Tours. « Mais l’alimentation et l’environnement au sens large, nuance le spécialiste,  vont modifier l’expression de cette maladie due à l’accumulation d’altérations génétiques, en accélérant ou, au contraire, en freinant sa croissance». Ainsi, résume la journaliste, les femmes qui ont une alimentation saine à base de fruits, légumes, poissons, céréales et huiles végétales ont pratiquement deux fois moins de risque de développer un cancer du sein que les autres. L’obésité s’avère être un facteur de risque redoutable en déréglant le système hormonal. Et le tissu adipeux est un bon marqueur pour les chercheurs. Il garde en mémoire nos consommations de lipides. « Nous  avons montré, explique le Pr Bougnoux au quotidien, que les femmes qui font un cancer du sein avaient un tissu adipeux moins riche en acides gras omega-3 que celles qui n’en font pas, et qu’un taux élevé d’acides gras omega-6 ou d’acides gras trans était associé à un risque accru. » Cette approche a été affinée au point d’établir sur le tissu adipeux le profil des lipides ou lipodome d’un individu. Il est aujourd’hui réalisé sous biopsie  mais pourrait devenir réalisable avec l’imagerie médicale.

L’alcool fait déraper les jeunes
 

Ils représentent 9% de la population française mais 21% des tués sur la route. Les 18-24 ans payent cher leur consommation d’alcool. Une nouvelle campagne de la sécurité routière, note Le Monde, vise à sensibiliser les organisateurs de soirée étudiante plutôt que les consommateurs. 99 % de ces soirées proposent des boissons alcoolisées, relève la journaliste Sylvia Kerviel. Quand elles ne sont pas méconnues, les lois contrôlant la vente d'alcool sont peu respectées. Et, plus de la moitié des organisateurs déclarent ne  jamais ou rarement mettre en œuvre des actions de prévention. La campagne de l’Association prévention routière et Assureurs prévention insiste sur les solutions à mettre en œuvre, comme, par exemple, le conducteur sobre qui raccompagne les autres. Pour compléter le dispositif, la Prévention routière propose gratuitement sur son site des étylotests.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité