Publicité

QUESTION D'ACTU

Casse-tête sportif


  • Publié 21.05.2012 à 10h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Doit-on conseiller aux enfants de pratiquer l’aviron ou le ski de fond plutôt que le hockey sur glace ou le football américain ? Autrement dit, les sports de contact ont-ils des  conséquences néfastes sur le cerveau ? Question posée aujourd’hui par le Figaro et sur laquelle se sont penchés des chercheurs américains.
Pour le savoir, ils ont suivi 214 jeunes issus de trois lycées pratiquant des sports de contact et 45 autres adeptes d’autres sports. Les premiers ont été équipés durant toute la saison de casques spéciaux permettant d’enregistrer toutes les données concernant un choc à la tête. En moyenne, précise le journaliste, ce groupe a subi 469 impacts à la tête durant la saison.
Les scientifiques publient les résultats des tests cognitifs de mémorisation et d’assimilation des données pratiqués sur les deux groupes dans  la revue Neurology. Thomas Mcallister, l’un des auteurs de l’étude, se veut rassurant : « il n’y globalement que très peu de différence dans les résultats aux tests pour l’ensemble des sportifs », écrit-il. Du moins en début de saison. Car, à la fin, les résultats sont sensiblement différents. 22% des adeptes de « sports viriles » ont obtenus des résultats inférieurs à ceux attendus dans l'assimilation de nouvelles informations contre 4% pour les autres sportifs. « Des chocs répétés, conclut l’étude, peuvent avoir des effets cognitifs négatifs chez certains sportifs ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité