Publicité

QUESTION D'ACTU

L'habitacle des voitures est une nid à pollution


  • Publié 10.09.2013 à 09h34
  • |
  • |
  • |
  • |


L’odeur du neuf que nous respirons dans les voitures –et qui nous rappelle parfois des souvenirs d’enfance – n’a, en fait, rien d’attractif. Elle est liée à la présence de composés organiques volatils qui irritent les voies respiratoires. Car l’habitacle de nos véhicules est plus pollué que nos maisons. C’est ce que révèle une étude de la société Midas, présentée ce mardi et dévoilée par le Parisien.

Ce nid à pollution a plusieurs origines. « Outre le benzène, les particules fines et les oxydes d’azote que nous respirons via la ventilation », signale le journaliste Frédéric Mouchon, des substances chimiques utilisées pour les revêtements intérieurs et des polluants biologiques potentiellement allergisants colonisent notre habitacle.
Selon des analyses effectuées par le laboratoire d’hygiène de la ville de Paris pour mesurer l’air d’une centaine de voitures, 41% d’entre elles dépassent la valeur cible de confort pour les composés organiques volatils (COV). Un habitacle sur 4 (23%) dépasse « la limite acceptable pour le formaldéhyde, un puissant irritant des yeux et des voies respiratoires », précise le quotidien.

Alors, pour limiter le danger, le Dr Fabien Squinazi conseille d’ouvrir régulièrement les fenêtres et de passer l’aspirateur comme à la maison.           « L’absence d’aération explique-t-il, favorise l’accumulation des polluants. Pour cet ancien directeur du laboratoire d’hygiène de la ville de Paris, la voiture « est sans doute l’un des lieux intérieurs ou l’on s’ expose chroniquement le plus à la pollution. » Asthme et allergies menacent les personnes fragiles comme les enfants, femmes enceintes, seniors et malades chroniques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité