Publicité

QUESTION D'ACTU

Hépatite C : première observation du virus au microscope


  • Publié 20.10.2016 à 15h23
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une partie de cache-cache qui durait depuis près d'un quart de siècle. Et c'est une équipe de chercheurs français qui vient d'y mettre fin. Les scientifiques sont parvenus à observer pour la première fois le virus de l'hépatite C

 
À la lecture de cette nouvelle, difficile de ne pas s'interroger : « Ah bon, ce n'était pas déjà fait ? » Et bien non, et comme l'explique Sciences et Avenir, si les infectiologues se sont si longtemps cassé les dents sur ce virus, c'est justement à cause de sa structure. « Il ressemble à une simple petite sphère blanche au milieu d’autres sphères blanches lipidiques dans le sang » , explique Jean-Christophe Meunier, responsable de l'unité Inserm 966 (université de Tours) qui a dirigé ces travaux.

Cette physionomie permet au virus de se « perdre » au milieu des lipoprotéines, petites vésicules chargées de transporter les acides gras, qui sont légion dans l'organisme. Concrètement, quand une nouvelle lipoprotéine est en formation, le virus se place à proximité et fusionne au passage avec l’ensemble de ses composants, expliquent l'Inserm. Le virus est ainsi parvenu à passer inaperçu pendant 25 ans. 
 
(c) BMJ / British Society of Gastroenterology 2016
 
Pourtant, depuis tout ce temps, la recherche n'est pas restée les bras croisés et d'importantes découvertes ont été faites pour lutter contre ce virus qui infecterait plus de 200 000 Français. Les scientifiques ont travaillé pour cela avec des techniques de biologie moléculaire et en s'appuyant sur la génétique du virus.
Cette première observation du virus a été rendue possible grâce à la plateforme de microscopie électronique de l’université de Tours, adossée à leur unité Inserm 966. Et la découverte de la structure du virus pourrait permettre de nouvelles avancées. Jean-Christophe Meunier évoque notamment le vaccin qui n'a toujours pas été trouvé et qui monopolise de nombreuses équipes de recherche dans le monde. L'enjeu est de taille : chaque année, rappelle l'Inserm, 700 000 personnes meurent dans le monde des suites d'une hépatite C.
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité