Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé connectée : Sanofi mise sur Google pour soigner le diabète


  • Publié 01.09.2015 à 09h44
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une alliance qui peut de prime abord surprendre qui a été annoncée à la veille de la rentrée. Le 31 août, un communiqué de Sanofi expliquait en effet la volonté du laboratoire pharmaceutique français de nouer un partenariat avec la division Sciences de la vie de Google, pour « améliorer les résultats cliniques dans le diabète ». Qu’ont donc en commun l’industrie du médicament et le géant du web ? Beaucoup d’intérêts, comme le détaille Chloé Hecketsweiler dans Le Monde, qui rappelle également que Google n’en est pas à son premier partenariat du genre, les laboratoires Novartis, Biogen et AbbVie ont déjà scellé des alliances similaires ces derniers mois. La santé connectée, car c’est bien de cela dont il s’agit in fine, est indubitablement la carte à jouer pour les laboratoires, et Google semble le partenaire idéal.

 

Dans son communiqué, Sanofi souligne à plusieurs reprises que ce partenariat a pour but d’améliorer la qualité de vie des dizaines de millions de patients atteints de diabète de type 1 ou de type 2. Un objectif louable pour le laboratoire, auquel la vente de médicaments contre le diabète a rapporté, en 2014, 7 milliards d’euros, souligne Le Monde. La maladie est donc une véritable manne financière pour le laboratoire, dont l’insuline phare, le Lantus, vient justement de perdre son brevet. Il est donc temps de rebondir et Sanofi entend bien proposer prochainement de nouveaux « outils » thérapeutiques aux diabétiques du monde entier. Mais avant, le laboratoire a besoin de collecter et d’analyser les paramètres biologiques et cliniques de ces patients. Face à cette quantité de données faramineuse, qui fait entrer Sanofi dans l’ère du Big Data, le laboratoire compte clairement sur l’expertise de Google pour « collecter, analyser, et comprendre » ces paramètres.

 

Sanofi et Google ne s’y sont pas trompés, leur partenariat s’affiche avant tout comme un grand pas en avant pour la recherche contre le diabète : le duo s’est adjoint la collaboration du centre américain de diabétologie Joslin Diabetes Center. « La technologie, les capteurs, les analyses et les solutions numériques vont révolutionner la façon dont les taux de glycémie sont gérés. Ce qui offrira une meilleure qualité de vie, réduira le risque de complications, abaissera les coûts et les obstacles associés à la prise en charge du diabète. Au final, j'espère vraiment que le Joslin Diabetes Center appartiendra à l'histoire ancienne. » a commenté John L. Brooks, III, Président et Directeur Général du centre de recherches.

Outre les bénéfices pour les patients, l’alliance Google-Sanofi pourrait même aider à « gérer plus efficacement les dépenses de santé », a précisé Pascale Witz, responsable du pôle Diabète et Cardiovasculaire de Sanofi.

La seule question, récurrente lorsqu’il s’agit de santé connectée, qui n’a pour l’instant pas été abordée, est celle de l’éthique. Fournir des puces miniatures aux patients diabétiques, afin de permettre un meilleur contrôle de leur glycémie et ainsi améliorer leur qualité de vie tout en réduisant les complications de la maladie est une chose. Recueillir en flux tendu des données biologiques pour s’en servir à des fins commerciales en est une autre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité