Publicité

QUESTION D'ACTU

Recommandation de la Direction générale de la Santé

Grippe : les personnes âgées doivent recourir rapidement aux antiviraux

Alors que le seuil épidémique de la grippe saisonnière a été franchi en France le 21 janvier, la Direction générale de la santé recommande aux personnes à risque de recourir aux antiviraux. 

Grippe : les personnes âgées doivent recourir rapidement aux antiviraux STEVENS FREDERIC/SIPA

  • Publié 24.01.2015 à 20h16
  • |
  • |
  • |
  • |


La semaine du 12 janvier a été marquée par le dépassement du seuil épidémique (179 cas sur 100 000 habitants) de la grippe saisonnière. Dans ce contexte, la Direction Générale de la Santé (DGS) préconise de recourir aux antiviraux en amont du vaccin à titre préventif.

Réduction des hospitalisations
Ces recommandations, publiées vendredi dernier dans un communiqué, s’adressent aux sujets présentant le plus de risque d’être affectés par le virus, à savoir les personnes âgées. "L’utilisation précoce (dès les premières 48 heures) des traitements antiviraux pour les personnes fragiles symptomatiques a mis en évidence chez ces patients une réduction de la durée d’hospitalisation, de la durée de la maladie ainsi que des formes sévères", écrit la DGS. 

« La décision de mettre en place ce traitement ne doit pas attendre la confirmation virologique du diagnostic », ajoute la DGS, en soulignant que « les collectivités de personnes âgées » (maisons de retraite-EHPAD) « sont particulièrement concernées ». Cette décision se justifie notamment parce que la souche du virus de la grippe A (H3N2) qui circule beaucoup actuellement est à l'origine de complications sévères chez les personnes âgées et fragiles. Enfin, les autorités rappellent l'intérêt de se faire vacciner malgré tout, car le vaccin « demeure efficace sur les autres souches, même en début de phase épidémique ». 

La semaine dernière, ce sont les autorités sanitaires américaines qui ont recommandé fortement le recours à ces traitements antiviraux. Un antiviral est une molécule perturbant le cycle de réplication d'un ou de plusieurs virus. Son utilisation permet donc de ralentir (mais rarement d'arrêter) une infection virale. C'est, avec les vaccins et la prévention, la seule méthode connue permettant de lutter contre les infections d'origines virales.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité