Publicité

QUESTION D'ACTU

Eviter la saturation des urgences

Urgences : une campagne pour le 15 lancée en Ile-de-France

Dans l’objectif d’éviter les passages aux urgences "inappropriés", l’ARS Île-de-France veut renforcer chez les Franciliens le réflexe d’appeler le 15 en cas d'urgence. Une campagne est même lancée.

Urgences : une campagne pour le 15 lancée en Ile-de-France LYDIE/SIPA

  • Publié 14.01.2015 à 12h29
  • |
  • |
  • |
  • |


« La nuit, le week-end, les jours fériés : en cas de problème de santé imprévu, appelez le 15 avant de vous déplacer », c'est le message de la nouvelle campagne lancée ce mardi par l’Agence Régionale de Santé Île-de-France pour inciter les Franciliens à appeler le 15 avant de se déplacer à l'hôpital en cas de problème de santé imprévu.


Les Français n'ont pas le réflexe 15

Car pour le moment, l'ARS Île-de-France fait le constat que les Franciliens ne connaissent pas assez le 15. En effet, d'après les résultats d'une enquête qu'elle a commandé auprès de TNS SOFRES (1), une majorité de Franciliens (54 %) déclarent ne pas savoir précisément quoi faire en cas de problème de santé imprévu et c’est en priorité aux services d’urgence qu’ils se rendent lorsque cette situation se présente la nuit ou le week-end.
Pour 66 % d’entre eux, l’appel au 15 est en effet réservé aux cas très graves et parmi les Franciliens ayant eu recours au 15 ces deux dernières années, la gravité du problème de santé a motivé l’appel pour 88 % d’entre eux.
Enfin, seuls 52 % des Franciliens savent qu’ils peuvent appeler le 15 le soir, la nuit et le week-end pour avoir un conseil en parlant avec un médecin.
Et le constat est identique dans la France entière, puisqu'en cas d'accident, seul un Français sur deux appelle les urgences en priorité selon un récent sondage Ifop, commandé par la Maaf.


Le 15 pour éviter la saturation des urgences

A ce titre, l'ARS Île-de-France rappelle donc que le 15 est le numéro à composer pour l’urgence vitale (AVC, infarctus, accidents de la route, malaises, etc...) mais pas seulement. « La régulation médicale assurée en Île-de-France par les Centres 15 permet une réponse médicale graduée et adaptée à l’état de santé du patient : conseils, consultation dans un lieu fixe de garde, visite à domicile, recours à l’aide médicale urgente… », est-il écrit dans un communiqué.
Elle poursuit : « dans l’objectif d’éviter les passages aux urgences inappropriés tout en assurant la qualité et la sécurité de la prise en charge des usagers, l’ARS Île-de-France souhaite renforcer chez les Franciliens le réflexe « d’appeler avant de se déplacer. »
Pour rappel, selon un rapport de la Cour des comptes publié en septembre dernier a dressé un état des lieux : chaque année, pas moins de 3,6 millions de passages aux urgences ne sont pas justifiés, ce qui représente un recours inutile sur cinq. Et une source d'économies potentielle de l'ordre de 500 millions d'euros.


Une campagne massive pendant 3 mois

Résultat, à partir de mi-janvier et durant tout le premier trimestre 2015, la campagne sera diffusée par voie de presse (insertions publicitaires dans Le Parisien, Direct Matin, 20 Minutes) et via un affichage urbain (devantures de pharmacies et abribus). Des affiches et des flyers seront également distribués dans les établissements de l’AP-HP, dans des cabinets de médecine générale et de pédiatrie, ainsi que dans les mairies.
Enfin pour plus de détails, le site medecinsdegarde.org explique le fonctionnement du Centre 15 et permet d’accéder aux numéros de téléphone des associations de médecins de garde dans chaque département.

(1) Etude TNS SOFRES pour l’ARS IDF – Utilisation et perception de l’offre de soins non programmés – Janvier 2014

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité