Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage Ifop

Urgence : un Français sur deux n’appelle pas le Samu en priorité

En cas d'accident, seul un Français sur deux appelle les urgences en priorité selon un nouveau sondage Ifop, commandé par la Maaf. 

Urgence : un Français sur deux n’appelle pas le Samu en priorité SAURA PASCAL/SIPA

  • Publié 02.12.2014 à 16h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Combien de Français savent que s’ils composent le numéro 15 sur le clavier de leur téléphone, ils tomberont sur le Samu ? Sûrement tous. Pourtant, seule la moitié d’entre eux appelle le Samu en priorité en cas d’accident, selon un nouveau sondage Ifop commandé par la société d’assurance mutuelle la Maaf.


Brûlures et traumatismes violents
Réalisé en octobre sur un échantillon de 1003 Français, le sondage révèle que 56 % des Français déclarent avoir recours au Samu en cas d’urgence tandis que les autres préfèrent appeler leur médecin traitant (19 %) ou conduire directement leurs proches ou eux-mêmes aux urgences (13 %). Les cas les plus fréquents d’appels au Samu concernent les accidents cardiovasculaires cérébraux (AVC), la perte de connaissance ou encore une violente douleur dans la poitrine depuis plus de 20 minutes (signes précurseurs de la crise cardiaque). Les brûlures ou traumatismes violents représentent également une part importante des cas recensés (53 %).

En revanche, seuls 23 % des Français appellent le SAMU quand un jeune enfant ayant une fièvre supérieure à 39 degrés depuis 24 heures. L’enquête s’est aussi intéressée aux connaissances que les Français ont des urgences et de leurs missions. Ces derniers ont cité en priorité l’intervention d’une équipe de réanimation ( 79 %), la gestion des urgences à l’extérieur de l’hôpital (57 %) la coordination des interventions de secours médical (51 %). Mais ils ne sont que 24 % à évoquer le conseil médical. 


Dans quels cas faut-il appeler le Samu ? 
Les résultats du sondage correspondent plutôt bien aux situations d'urgence pour lesquelles l'appel au Samu reste une priorité absolue. C'est notamment le cas des AVC et des infarctus. De manière générale, l'appel au Samu en première intention est recommandé en cas d'urgence vitale ( accidents de la route, AVC, infarctus, malaises etc.) Et en ce qui concerne la fièvre supérieure à 39 degrès chez le jeune enfant, il est d'abord recommandé de donner un médicament ou de contacter le médecin traitant en première intention. Néanmoins, si le médicament ne fait pas tomber la fièvre au bout de 60 à 90 minutes, il est préférable de conduire l'enfant aux urgences. 

Cependant, les Français ne composent pas toujours le 15 au bon moment. Un rapport de la Cour des comptes publié en septembre dernier a dressé un état des lieux : chaque année, pas moins de 3,6 millions de passages aux urgences ne sont pas justifiés, ce qui représente un recours inutile sur cinq. Et une source d'économies potentielle de l'ordre de 500 millions d'euros.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité