Publicité

QUESTION D'ACTU

Plus de 7 700 morts

Ebola : l'épidémie pourrait se prolonger jusqu'en 2016

L'Afrique de l'Ouest a réalisé d'importants progrès pour éradiquer l'épidémie Ebola. Mais la route est encore longue, précise le Pr Peter Piot, qui revient de Sierra Leone. 

Ebola : l'épidémie pourrait se prolonger jusqu'en 2016 Jerome Delay/AP/SIPA

  • Publié 28.12.2014 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que le virus Ebola ne fait presque plus parler de lui en Europe, le nombre de morts en Afrique de l’Ouest s’élève aujourd’hui à 7 7693 morts selon le dernier bilan de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Et si des progrès ont été observés en Sierra Leone, l’épidémie est loin de toucher à sa fin dans ces pays, selon le professeur Peter Piot, co-découvreur du virus Ebola et directeur de la London School of Hygiene & Tropical Medicine. Selon ce dernier, il faudra attendre au moins un an avant son éradication. 

Encore un long effort 

Alors qu’il revient de Sierra Leone, l’un des pays les plus touchés par Ebola, le Pr Piot salue l’ampleur des progrès réalisés en terme de lutte contre le virus dans ce pays : “Ses centres de traitement ont été installés dans tout le pays et on ne voit plus de personnes qui meurent dans les rues. Et grâce à certains traitements dispensés par intraveineuse, le taux de mortalité est tombé à un sur trois, ce qui n'a jamais été aussi bas”. Cependant, ce dernier reste réaliste et rappelle le long délai d’attente qui incombe à la création d’un vaccin efficace. "Nous devons être prêts pour un long effort, un effort soutenu, pour le reste de 2015”, a déclaré ce dernier à la BBC. 



Des résultats attendus dans 3 mois

En effet, le Pr Piot insiste tout particulièrement sur la nécessité de mettre au point un vaccin efficace de manière à disposer d'une arme efficace pour les prochaines épidémies. Cependant, tout espoir n’est pas perdu. En effet, le Pr Piot se montre très confiant en ce qui concerne les méthodes anti-rétrovirales récemment expérimentées. Ce dernier espère que les résultats interviendront dans les 3 mois à venir afin de déterminer l’efficacité de ces traitements. Par ailleurs, les premiers résultats des essais cliniques des différents vaccins actuellement expérimentés aux Etats-Unis et en Europe et réalisés actuellement dans plusieurs pays ( Ouganda, Mali, Etats-Unis, Royaume-Unis) se révèlent encourageants.

Mais une fois la catastrophe sanitaire éteinte, la Sierra Leone devra en affronter une autre, économique cette fois. En effet, selon la Banque mondiale, les dépenses générées par la crise Ebola vont faire plonger la Sierra Leone ainsi que la Guinée,  dans un gouffre économique alors que leur croissance se portait bien avant le début de l'épidémie en mars 2014. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité