Publicité

QUESTION D'ACTU

Douleurs articulaires, fatigue...

Polyarthrite rhumatoïde : 75 % des patients inactifs à cause de leur pathologie

Selon une étude, la polyarthrite rhumatoïde est une pathologie menaçant le maintien de l'emploi. 75% des patients inactifs déclarent être sortis du marché du travail en raison de leur pathologie.

Polyarthrite rhumatoïde : 75 % des patients inactifs à cause de leur pathologie Autumn Parry/AP/SIPA

  • Publié 28.11.2014 à 18h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Raideur des articulations, fatigue, douleurs articulaires et chronicité tels sont les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. Une pathologie douloureuse et invalidante. Pour connaître ses conséquences sur la vie au travail, l'ANDAR (Association Nationale de Défense contre l’Arthrite Rhumatoïde) et UCB (1) dévoilent les résultats de l’étude PRET (Polyarthrite Rhumatoïde et Travail).

Mieux informer sur les aides et leur financement : une nécessité
Menée auprès de 488 patients de moins de 60 ans identifiés par 90 rhumatologues, cette étude fait ressortir un déficit d’information de la médecine du travail sur la pathologie et ses enjeux, une coordination insuffisante entre les différents acteurs de la prise en charge et une méconnaissance des aménagements possibles et des aides financières qui peuvent soutenir leur mise en place.

Pour étayer leur constat, les auteurs révèlent des résultats sans appel : 75 % des patients inactifs déclarent être sortis définitivement du marché du travail en raison de leur pathologie et 49 % des patients actifs font état d’arrêts de travail dans les 12 derniers mois
Un constat d'autant plus amplifié qu'1 patient sur 3 a confié ignorer l’aide possible de l’Association de Gestion du Fonds pour l’insertion des Personnes Handicapée (AGEFIPH). Résultat, près de 7 patients sur 10 en recherche d’emploi attribuent cette situation à leur maladie.


Des malades qui ne se confient pas spontanément
Face à ce constat, le Dr Martine Giros, médecin du travail à Paris, confie : « Les conséquences de la polyarthrite rhumatoïde sur le travail des patients sont souvent sous-estimées et insuffisamment prises en charge. » Elle rajoute que « cette pathologie requiert des aménagements de poste pour éviter d’aggraver les symptômes mais aussi, et c’est très important, pour permettre aux phases de stabilisation de se poursuivre en maintenant les conditions qui les ont favorisées. »
Pourtant 26 % des patients interrogés estiment que leurs besoins étaient insatisfaits, et pour cause : ils ne sont que 38 % à bénéficier ou avoir bénéficié d’aménagement de leur poste de travail.

Enfin, le Dr Giros conclut sur l'important déficit d’information au sujet de cette problématique. « Il faut admettre que la médecine du travail n’est pas très bien formée à connaître et reconnaître cette pathologie d'autant plus que les patients ne se confient pas spontanément. Durant mes 32 ans d’activité, j’ai croisé nombre de salariés concernés; des salariés qui devaient mener une vie professionnelle presque normale alors qu’ils souffraient d’une pathologie lourde et invalidante. »

Pour rappel, la polyarthrite rhumatoïde est une pathologie fréquente qui concerne 0,31 % de la population. Généralement diagnostiquée chez des patients âgés de 40 à 60 ans, elle évolue lentement et par poussée pour aboutir, en l’absence de traitement, à la destruction des articulations.

(1) UCB est une entreprise biopharmaceutique qui se consacre à la recherche, au développement et à la commercialisation de médicaments innovants centrés sur les pathologies du système nerveux central et les maladies immunologiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité