Publicité

QUESTION D'ACTU

« Vigne du dieu tonnerre »

Polyarthrite : une plante chinoise pour booster l'effet des médicaments

Une plante chinoise renforcerait l'action du méthotrexate, médicament indiqué dans la prise en charge de la polyarthrite. Associer les deux produits diminue les symptômes de la maladie.

Polyarthrite : une plante chinoise pour booster l'effet des médicaments HALEY/SIPA

  • Publié 16.04.2014 à 12h16
  • |
  • Mise à jour le 22.10.2015 à 11h41
  • |
  • |
  • |


Une plante chinoise pourrait-rendre encore plus efficace le méthotrexate, un médicament indiqué dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR), une maladie inflammatoire chronique qui touche plusieurs articulations. C'est ce que laisse penser en tout cas une étude publiée ce lundi dans le British Medical Journal (BMJ). La plante en question se nomme « Tripterigium wifordii Hook F ». Elle est recommandée par la pharmacopée traditionnelle chinoise dans l’inflammation et les douleurs articulaires. Les Chinois la surnomment « vigne du dieu tonnerre » !

La plante diminue les symptômes de la PR
Ainsi, dans une étude randomisée de 24 semaines portant sur plus de 200 personnes jamais traitées mais souffrant de cette pathologie, une équipe américano-sino-américaine a voulu comparer l’efficacité de ce traitement à celle du méhtotrexate dans cette indication.
Pour cela, trois groupes ont été constitués, tous suivis pendant 6 mois. Les participants du premier ont reçu 12,5g de méthotrexate par semaine. Ceux du second ont été traités uniquement avec 20mg de TwHF. Quant au dernier, il a bénéficié d’une combinaison des deux substances. Et les résultats sont étonnants, 55 % des malades traités par la plante atteignent une réponse ACR50, c’est-à-dire une très bonne réponse (diminution de moitié des symptômes), versus 46,5 % dans le groupe méthotrexate, le traitement de référence en première ligne dans la PR.https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/574-Polyarthrite-rhumatoide-des-douleurs-matinales-des-petites-articulations-des



Associer les deux produits, la formule la plus efficace
Pourtant, cette étude menée en ouvert (il n'y avait pas de groupe sous placebo) ne permet pas encore de valider ce traitement dans cette pathologie. Les résultats portent en effet sur 84 % des malades à 24 semaines et les doses de méthotrexate choisies, 12,5 mg/semaine, sont un peu faibles. Ces travaux sont donc très intéressants mais ne permettent pas encore de valider complètement l’efficacité de cette plante en monothérapie.
Enfin, dans cette recherche, il y avait un 3ème groupe, associant la plante et le méthotrexate, et dans ce groupe, la réponse ACR50 a été obtenue chez 77 % des malades, « ce qui est très prometteur, d’autant que la tolérance a été bonne », précisent les scientifiques.
Conclusion de l'équipe, nous avons peut-être un nouveau traitement, sinon de première ligne, du moins en association au méthotrexate. Ne reste plus qu'à valider son efficacité sur la prévention des lésions articulaires dans une étude en double aveugle (1) et sur au moins un an, disent les experts rhumatologues.

(1) Dans ce cas, les médecins qui suivent les malades ne savent pas non plus quel médicament leur a été attribué par le hasard. Il s'agit alors d'un essai comparatif randomisé en double aveugle (puisque les médecins comme les patients sont "aveugles" au traitement réellement suivi).

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité