Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer du cerveau

Euthanasie : le choix de la jeune Brittany Maynard émeut l'Amérique

Une jeune américaine, atteinte d'un cancer du cerveau et porte-étendard de la lutte pour légaliser le suicide-assisté aux Etats-Unis, a mis fin à ses jours le 1er novembre.

Euthanasie : le choix de la jeune Brittany Maynard émeut l'Amérique AP/SIPA

  • Publié 03.11.2014 à 18h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Samedi 1er novembre, Brittany Maynard a mis fin à ses jours. La jeune américaine de 29 ans était devenue en quelques mois le visage de la lutte pour le droit au suicide assisté.

Son engagement débute le 1er janvier 2014, lorsqu’on lui diagnostique un cancer du cerveau. Après une craniotomie partielle et une resection partielle de son lobe temporal, elle apprend en avril dernier qu’elle est à nouveau atteinte d'un glioblastome de grade 4, c’est-à-dire la tumeur la plus agressive… On lui annonce alors qu'il ne lui reste plus que 6 mois à vivre.

Elle devient alors un des porte-étendards du droit au suicide assisté. Avec sa famille, elle déménage de sa Californie natale à Portland en Oregon, un des 5 Etats américains qui permet à des patients en phase terminale de mourir dans la dignité.

En collaboration avec « Compassion & Choices », la plus grande organisation américaine qui milite pour un droit au suicide assisté, elle crée le Brittany Fund et réalise une vidéo, vue presque 10 millions de fois en moins d’un mois.



La vidéo entraîne une polémique aux Etats-Unis, de nombreuses associations montant au créneau pour dénoncer ses propos.

Mourir entourée de sa famille

Comme elle l’avait annoncé, Brittany Maynard a mis fin à ses jours le 1er novembre, entourée de sa mère, son beau-père et son mari qu’elle avait épousé en septembre 2012. « Je ne peux même pas exprimer à quel point je suis soulagé de savoir que je n’ai pas à mourir tel que cela a été programmé c’est-à-dire par ma tumeur », avait-elle déclaré quelques jours plus tôt.

Au moment de sa mort, Brittany Maynard souffrait de crises d’épilepsies de plus en plus longues et fréquentes, de très sévères migraines et des symptômes proches de ceux de quelqu’un qui souffre d’un AVC.

Elle a posté sur Facebook un dernier message : « Au revoir tous mes chers amis et ma famille que j’aime. Aujourd’hui est le jour que j’ai choisi pour partir avec dignité malgré ma maladie, ce terrible cancer du cerveau qui m’a tellement pris… et m’aurait encore pris davantage. » Elle aurait eu 30 ans le 19 novembre.

L’Oregon est le premier Etat américain a avoir légalisé le suicide assisté en 1994. Un médecin peut y prescrire un médicament à dose létale pour des patients en phase terminale qui en font la demande. Le patient doit pouvoir avaler le cachet sans aide; il est illégal pour un médecin d’administrer lui-même le médicament. Depuis 1994, plus de 750 personnes ont utilisé ce dispositif pour mettre un terme à leur vie. L’âge médian est de 71 ans, et seulement 6 personnes avaient moins de 35 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité