Publicité

QUESTION D'ACTU

Un espoir de traitement ?

Ebola : des patients survivent grâce à un traitement contre le Sida

Désespéré, un médecin libérien a administré un médicament contre le Sida à des patients Ebola. La plupart ont survécu.

Ebola : des patients survivent grâce à un traitement contre le Sida Abbas Dulleh/AP/SIPA

  • Publié 29.09.2014 à 14h05
  • |
  • |
  • |
  • |


Il était à court d’idées. Le Dr Gobee Logan est l’un des deux médecins de la région de Tubmanburg, dans le nord ouest du Liberia. A eux seuls, ils sont en charge de 85 000 personnes. « Je dois utiliser tous les moyens pour sauver ces vies », raconte-t-il à la caméra de CNN, alors que les patients Ebola affluent dans son centre.

Résultat inespéré
Tentative désespérée ou coup de génie, Gobee Logan a administré à 15 patients du « lamivudine », un antiviral prescrit aux personnes atteintes du VIH et facilement procurable en Afrique. Le résultat est inespéré : 13 personnes ont survécu – soit un taux de mortalité de 7 %, alors qu’Ebola tue 70 % des patients qu’il contamine.

« Mon estomac me faisait souffrir, je me sentais faible, je vomissais, raconte Elizabeth Kundu, 23 ans. Ils m’ont donné le médicament, et je me sens bien. Je mange à nouveau ».

Pour le médecin, persuadé d’avoir trouvé un traitement contre Ebola, le lamiduvine devrait être prescrit dans les premiers jours de la maladie. Le médicament a été administré dans les cinq premiers jours aux patients qui ont survécu. Au contraire, les deux cas décédés ont ingéré une dose entre le cinquième et le dixième jour de la maladie. « L‘expérience menée dans ce centre prouve l’efficacité de ce traitement chez des patients pris en charge suffisamment tôt », martèle Gobee Logan.

« Les gens meurent par milliers et vous me parlez d’étude ? »
Le médecin libérien n’ignore pas que son « essai clinique » manque à tous les principes méthodologiques et éthiques de la recherche. Pas de cohorte ni d’essai en « double aveugle », aucun test placebo ni comité de surveillance… « Les gens meurent par milliers et vous me parlez d’étude ? » rétorque Gobee Logan.

C’est en suivant une intuition, rien de plus, que le médecin libérien a décidé d’administrer ce traitement. Un article scientifique sur les similitudes entre les deux virus l’aurait mis sur la piste – Ebola et VIH ont des mécanismes de réplication semblables au sein du corps humain.

Dans son témoignage, il raconte avoir d’abord testé l’acyclovir, un autre médicament contre le VIH, sans succès. Il a ensuite donné du lamiduvine à un membre du personnel soignant contaminé, lui sauvant la vie.

CNN a transmis ces résultats à l’Institut National des Allergies et Maladies Infectieuses des Etats-Unis, qui s’est montré intéressé par l’approche du médecin libérien. Selon le directeur de l’Institut, Anthony Fauci, un laboratoire pourrait examiner ce travail de plus près.

>> Voir le reportage de CNN sur l'expérience menée par Gobee Logan à Tubmanburg (Libéria):

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité