Publicité

QUESTION D'ACTU

Doigts arrachés, brûlures

Urgences : les dangers des pétards du 14 juillet

Chaque année, au moment de la Fête nationale, la manipulation imprudente d'artifices de divertissement entraîne des accidents. Ils vont des blessures bénignes à l'arrachement de doigts.

Urgences : les dangers des pétards du 14 juillet BEBERT BRUNO/SIPA

  • Publié 14.07.2014 à 00h08
  • |
  • |
  • |
  • |


En cette veille de 14 juillet, nombre de fêtards se préparent à célébrer la fête nationale française comme il se doit, c’est-à-dire avec des et autres pétards. Si certains prévoient d’aller regarder comme le veut la tradition les spectacles de feux d’artifice qui auront lieu un peu partout en France, d’autres envisagent peut-être d’allumer eux-mêmes des artifices de divertissement.


Des blessures graves possibles

Or, il s’agit d’être prudent lorsque l’on manipule des feux d’artifice et autres pétards, d’autant plus s’ils sont artisanaux. Les festivités peuvent tourner mal, allant des accidents de doigts arrachés aux appartements en flammes. En cause, souvent : des pétards non conformes à la réglementation ou encore, des feux d’artifice « faits maison ».
En éclatant dans la main, les pétards peuvent faire des dégâts sur les os, les tendons, la peau, les vaisseaux ou encore les nerfs. A la pression de la déflagration et à la brûlure, s’ajoute l’effet caustique des produits chimiques. D’ailleurs, en 2012, et régulièrement depuis, la Société Française de Chirurgie Orthopédique (Sofcot) demande aux pouvoirs publics de durcir les sanctions pour limiter les importations de pétards non conformes et qui présentent de réels dangers pour l’homme.


Les jeunes en cause dans la moitié des cas

L’Institut de veille sanitaire rappelle que sur plus de 500 000 accidents de la vie courante enregistrés entre 2004 et 2008, 163 étaient des accidents mettant en cause des artifices de divertissement. Dans plus de la moitié des cas, il s’agit d’enfants de moins de 15 ans, puis dont l'âge est compris entre 15 et 24 ans dans 22 % des cas. Rappelons qu’il existe plusieurs catégories d’artifices, la première uniquement étant en vente libre pour les enfants de plus de 12 ans ; les autres aux personnes majeures et sous d’autres conditions.
La moitié de ces accidents ont lieu au moins de juillet… Pour ne pas que les festivités tournent au drame, mieux vaut donc respecter à la lettre les règles de prudence si l’on manipule des artifices de divertissement, et bien s'assurer de leur provenance.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité