Publicité

QUESTION D'ACTU

Brûlures, amputations

Réveillon : les pétards sous surveillance renforcée

En 2013, deux personnes sont décédées en Alsace des suites de blessures dues à un pétard. Les chirurgiens orthopédiques s'inquiètent des importations illicites de matériels.

Réveillon : les pétards sous surveillance renforcée Kevin Frayer/AP/SIPA

  • Publié 29.12.2013 à 17h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Au lendemain du réveillon 2012, l'Alsace était en deuil. En cause les pétards qui avaient entraîné la mort d'un jeune de 20 ans et d'un autre de 24 ans. Tous deux avaient été blessés à la tête par un mortier dont l'allumage avait mal fonctionné, le premier à Dorlisheim, à une vingtaine de kilomètres de Strasbourg, et le second à Thannenkirch, dans le Haut-Rhin.
En tout, ce sont 6 personnes qui ont perdu la vie à cause des pétards en France depuis 2000. A ces chiffres il faut évidemment ajouter ceux des très nombreux blessés : les services de chirurgie de la main ont compté au moins 20 blessés le 1er janvier 2013 et pour le 14 juillet 2012, il y avait eu plus de 30 blessés, rien que sur l'Île de France.

Des brûlures, parfois au 3e degré, et jusqu'à l'amputation de plusieurs doigts voire de la main, les médecins constatent tous les ans  les conséquences de la mauvaise manipulation de pétards et mortiers. Interrogé le 1er janvier 2013, Alain Sautet, professeur du service orthopédique de l'hôpital Saint-Antoine à Paris, détaillait dans les colonnes du Parisien les traumatismes que peuvent entraîner les mortiers, qu'il ne faut pas confondre avec « les pétards rouges de faible puissance à mèches courtes utilisés autrefois par les enfants. »
Les mortiers se présentent « sous la forme d'une boule dont le diamètre varie entre 40 mm et 60 mm [qui] se glissent dans un tube qui doit [lui-même] être planté dans le sol et qui projette ensuite l'artifice à plusieurs mètres de hauteur avant d'exploser », explique ce spécialiste. Il arrive souvent que « l'engin explose dans les mains de l'utilisateur car il ne sait pas le manipuler, provoquant des lésions multiples : au niveau de la peau, des nerfs, des artères et des os. Des blessures assimilables à des blessures de guerre qui nécessitent de la microchirurgie pendant plusieurs heures. On répare mais la victime reste parfois avec un handicap majeur, comme la perte de plusieurs doigts. »


Interdiction de vendre ou d'acheter des pétards en Alsace

Pour éviter de reproduire les problèmes du réveillon 2012, les préfectures du Haut et du Bas-Rhin ont décidé par arrêté préfectoral d'interdire la vente et l'utilisation des pétards et artifices du 1er novembre au 10 janvier 2014. Mais la réglementation n'est pas suffisante si les comportements ne changent pas. Comme le note le ministère de l'Intérieur dans le Journal Officiel du 27 juin 2013, cette réglementation a été « assortie de mesures de prévention conduites notamment dans les établissements scolaires, et de mesures de contrôles routiers visant à sanctionner l'importation frauduleuse d'artifices de divertissement en provenance d'Allemagne [...]. » Des contrôles ont également eu lieu chez les commerçants de la région, afin de vérifier qu'ils ne vendent pas des pétards et artifices illégaux.

Agrément préfectoral nécessaire pour acheter ou utiliser un mortier

Il est bon de rappeler qu'un décret de 2010 stipule que « l'acquisition, la détention et l'utilisation des artifices de divertissement et des articles pyrotechniques destinés au théâtre » et à être lancés par un mortier aux majeurs titulaires doivent faire l'objet d'un agrément préfectoral . 
En 2012, et régulièrement depuis, la Société Française de Chirurgie Orthopédique (Sofcot) demande aux pouvoirs publics de durcir les sanctions pour limiter les importations de pétards non conformes et qui présentent de réels dangers pour l’homme.

Il n'y a évidemment pas qu'en France que les pétards font des dégâts : ainsi aux Philippines, le réveillon n'as pas encore commencé qu'on dénombre déjà 170 blessés, dont un garçon de 14 ans qui a dû être amputé d'une main et un garçon de 5 ans qui a perdu un doigt.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité