Publicité

QUESTION D'ACTU

Sutures par des aides-soignants

Faux infirmiers : 6 hôpitaux poursuivis par l'Ordre

Des sutures pratiquées par des aides-soignants ou des techniciens de surface, l’Ordre des infirmiers tire la sonnette d’alarme et dépose 6 plaintes contre des hôpitaux, dont 2 publics.

Faux infirmiers : 6 hôpitaux poursuivis par l'Ordre 20 MINUTES/SIPA

  • Publié 22.06.2014 à 16h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Des « faux infirmiers » au bloc opératoire. Selon les informations d’iTélé, l’Ordre national des infirmiers (Oni) a déposé 6 plaintes contre des établissements hospitaliers. Ils leur reprochent l’exercice illégal de la profession en bloc opératoire. Du personnel non habilité aurait, selon l’Oni, pratiqué des sutures.

 

Risque d’erreurs médicales

6 établissements, dont deux hôpitaux publics, sont mis en cause par l’instance ordinale. « Des personnels non diplômés et non qualifiés s’avèrent remplir les fonctions réservées par la loi aux infirmiers au sein des blocs opératoires : techniciens de surface, aides-soignants… ne bénéficiant bien sûr ni du diplôme, ni de la formation, ni des compétences des infirmiers », accuse l'Ordre. Mais les chirurgiens et chefs d’établissements sont aussi poursuivis pour « complicité d’exercice illégal et mise en danger d’autrui. » Car, au-delà de l’exercice illégal, c’est la sécurité des soins que veut défendre l’Oni, qui dénonce le risque d’erreurs médicales et de maladies nosocomiales.

 

L’Ordre des infirmiers menacé

Ce n’est pas la première fois que l’Ordre des infirmiers fait entendre sa voix. En 2012, 5 plaintes ont été déposées contre 14 aides-soignants et un agent d’entretien pour les mêmes motifs. Les faits reprochés ne seraient pas rares, selon iTélé. Dans un document exclusif, la chaîne révèle que les établissements poursuivis seraient en tort depuis plusieurs années.

 

L’affaire ravive des braises encore chaudes, puisqu’en mai dernier, le procureur de Mulhouse a déposé plainte auprès de 6 infirmières pour non adhésion à l'Oni. Une polémique a alors éclaté, mettant au jour des tensions entre l’Ordre et le gouvernement. La ministre des Affaires sociales et de la Santé a en effet remis en question la nécessité d’un Ordre des infirmiers. Et pour cause : sur les 450 000 infirmiers exerçant en France, 153 000 seulement sont inscrits à l’Ordre. « La situation évoluera », a promis Marisol Touraine le 13 mai. Promesse tenue puisqu’en ce moment même, le projet de loi santé prévoit de supprimer l’Ordre national des infirmiers.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité