Publicité

QUESTION D'ACTU

Fermeture du service d'oncologie pédiatrique

Hôpital de Garches : l'AP-HP se défend de l'accusation de "délaissement d'enfants"

Après l'annonce de la fermeture du service d’oncologie pédiatrique de l’hôpital de Garches, des parents ont déposé plainte pour délaissement d’enfants. L'AP-HP invoque le non-respect des protocoles dans ce service. 

Hôpital de Garches : l'AP-HP se défend de l'accusation de \ CATERS NEWS AGENCY/SIPA

  • Publié 03.05.2014 à 12h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Le non remplacement du Docteur Délépine, chef du service d’oncologie pédiatrique de Garches bientôt à la retraite, a ému les parents des enfants atteints de cancer et traités dans cet hôpital. Fautes d’effectifs suffisants, le Dr Délépine ne sera pas remplacée et par conséquent son service sera prochainement transféré à l’hôpital Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt dans l’Ouest parisien. Une décision que n’ont pas supporté les parents. Regroupé dans l’association Ametist, ils ont porté plainte contre X pour « délaissement d’enfants » au Tribunal de grande instance de Nanterre. Le but de la plainte, empêcher la fermeture définitive de ce service.

Après le lancement d’une procédure juridique, l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a publié un communiqué afin d’expliquer les raisons de ce transfert et de rassurer ces parents.

Un transfert « lié à des considérations médicales »

Face à la colère des parents, l'AP-HP avance ses arguments. Selon eux, la fermeture du service n’est pas pour des raisons de personnes mais pour des questions de respect « des recommandations de bonnes pratiques, établies par la Haute autorité de santé, l’Institut national du cancer et les sociétés savantes ».

Le Dr Délépine est très appréciée par les patients pour ses méthodes alternatives basées sur un traitement individualisé et « plus humain » du patient. Certains parents traversent parfois la France entière pour que leurs enfants soient soignés à Garches, notamment en cas de cancer des os.

Pour l’AP-HP, le service d’oncologie pédiatrique enfreint de nombreuses règles notamment la prise en charge d’adultes dans un service pour enfant et le non respect des bonnes pratiques, en somme celles proposées dans le « Plan Cancer II » . Même si le service du Dr Délépine « fait état de chiffres très favorables (80%) concernant la survie à 5 ans d’enfants traités selon un protocole original », l’AP-HP lui reproche de ne pas soumettre d’études prouvant l’efficacité de ses recherches. Elle rappelle aussi qu’aucune demande d’évaluation pour le protocole que son service utilise n’a été faite.


Assurer « la continuité des soins pour tous les enfants »

Après l’explication des raisons du transfert, l’AP-HP tente d’assurer à tous que « chaque patient bénéficiera donc d’une continuité des soins fondée sur la qualité, la sécurité et le respect des bonnes pratiques ». L’AP-HP enterre donc, à l’inverse de ce qu’avait promis le Pr Bertrand Chevallier, chef du pôle pédiatrique de l’hôpital Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt, les méthodes alternatives du Dr Délépine pour revenir aux « bonnes pratiques ».

Concernant le transfert des dossiers vers les différents hôpitaux qui absorberont le service d’oncologie pédiatrique de Garches, « le groupe hospitalier facilitera toutes les démarches : la recherche de la structure d’oncologie optimale, la transmission de dossiers… »


La bataille autour du service oncologie pédiatrique devrait continuer dans les semaines à venir. Les parents des enfants malades continuent à se mobiliser par l’intermédiaire d’une pétition ayant recueilli plus de 20 000 signatures ainsi qu’une page Facebook.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité