Publicité

QUESTION D'ACTU

Données 2012 de la CARMF

Les revenus des médecins libéraux en baisse

En 2012, les revenus nets des médecins libéraux ont baissé comme jamais : -2,4 % en euros. Pire encore, ces professionnels constatent une forte baisse de leur pouvoir d'achat : -4,4 % avec l'inflation.

Les revenus des médecins libéraux en baisse GILE/SIPA

  • Publié 11.04.2014 à 12h14
  • |
  • |
  • |
  • |


En cette période de crise économique, les médecins libéraux français n'échappent pas à la baisse de leur pouvoir d'achat. La Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF) publie ce vendredi ses chiffres sur les revenus nets 2012 de ces professionnels de santé.
Le résultat est « accablant », selon la CARMF. Les revenus des médecins libéraux ont en effet baissé de -2,4 % en euros courants, et la baisse de leur pouvoir d'achat, en tenant compte de l'inflation, atteindrait même -4,4 % cette année-là. Une baisse « inédite » pour le Dr Gérard Maudrux, Président de la Caisse.
Contacté par la rédaction de pourquoidocteur, ce médecin explique que « les années précédentes, une telle baisse n'avait pas été constatée. En 2009 par exemple, les revenus des médecins libéraux n'avaient baissé que de - 0,84 %, et ces baisses de revenus étaient en plus beaucoup moins homogènes qu'aujourd'hui, en fonction de la spécialité exercée par ces libéraux », rajoute le Président. Pour preuve, il y a cinq ans, les revenus du secteur 2 étaient en hausse, ce qui n'est plus le cas actuellement.

Les médecins recordman de la baisse du pouvoir d'achat
A contrario, les baisses moyennes de revenus sont maintenant pratiquement les mêmes chez les généralistes, les spécialistes, les secteurs 1 ou 2. Et concernant la baisse de pouvoir d'achat, la CARMF insiste sur le fait que celle des médecins est bien supérieure à celle des autres Français. L'année 2012 a été il est vrai « historiquement difficile » pour le porte-monnaie des Français. Leur pouvoir d'achat a baissé de 0,9 %, un repli record, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Vers une révaloristation du prix de la consultation
Enfin, pour expliquer, Gérard Maudrux raconte qu'en 7 ans « l'augmentation de la consultation n'a été que d'un euro alors que charges, impôts, produits courants ont augmenté de 20 %, soit l'équivalent de près de 5 € par consultation. Si la consultation avait suivi les mêmes augmentations, le régime serait excédentaire et l'on pourrait diminuer les cotisations ou augmenter plus les retraites. » 
Conclusion, la CARMF demande aux responsables de dépenser leur énergie « à redresser la barre de manière significative (...) avec une consultation en adéquation avec les études, les responsabilités, la pénibilité, les horaires et le statut du médecin libéral. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité