Publicité

QUESTION D'ACTU

Statistiques de l'Unasa

Les revenus des médecins libéraux à la baisse en 2012

D'après les chiffres de l'Unasa, la plupart des disciplines médicales connaissent une baisse de leurs revenus. Les médecins généralistes ont un chiffre d'affaires en chute de 1,7 %.

Les revenus des médecins libéraux à la baisse en 2012 RICLAFE/SIPA

  • Publié 28.07.2013 à 17h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Les médecins commencent-ils eux aussi à ressentir les effets de la crise ? Selon des statistiques de l'Union nationale des associations de gestion agréées (Unasa) publiées vendredi dans l'hebdomadaire Le Généraliste, les résultats nets des médecins ont globalement diminué en 2012. Certaines disciplines restent néanmoins plus touchées que d'autres.

Ces chiffres ont été établis sur la base des déclarations de résultats de 32.624 médecins libéraux adhérents dans 74 associations de gestion agréées. Et cette année, par exemple, les revenus des médecins généralistes ont connu une baisse sans précédent. En effet, malgré un chiffre d'affaires moyen de près de 141.000 euros pour 79.964 euros de bénéfices, ces revenus confortables connaissent toutefois une baisse de -1,7 %. Cette chute arrive après une hausse de +6,7 % de leurs revenus en 2011. Elle correspond en réalité à "la pire de ces sept dernières années", pour ces médecins.
Mais ce mauvais cru 2012 ne touche pas uniquement les généralistes, car l'hebdomadaire souligne également que "la majorité des disciplines ont vu leur chiffre d'affaires s'effriter", notant que "la quasi totalité d'entre elles font un score en 2012 inférieur à celui de 2011".
Les plus fortes baisses concernent les médecins acupuncteurs (-7,4 %), le radiodiagnostic et l'imagerie (-5,8 %), les gynécologues médicaux (-5,2 %) et, les gynécologues-obstétriciens (-3,3 %). Au final, seules la gastro-entérologie et la psychiatrie font un score meilleur qu'en 2011.

Ainsi, parmi les spécialités enregistrant une hausse de leurs résultats nets, figurent sans surprise en tête du classement, la neurochirurgie (+5,7 %), devant la chirurgie orthopédique et traumatologique (+4,3 %), la pneumologie (+3 %), et la gastro-entéro-hépatologie (+2,7 %)
Ces hausses sont dues, selon l'hebdomadaire, "à l'augmentation de la consultation spécialisée en psychiatrie et la création d'une consultation d'urgence en psychiatrie".
Enfin, même en période de crise, certains réussissent toujours à sortir leur épingle du jeu, Le Généraliste souligne à ce titre que 1.500 remplaçants généralistes affiliés à l'Unasa ont vu leur bénéfice augmenter de 3,4 %, soit le double de progression du médecin généraliste installé ! 



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité