Publicité

QUESTION D'ACTU

La sécurité remise en cause

Médicaments : la confiance des Français en net recul

75 % des Français déclarent avoir confiance dans les médicaments contre 87% en 2013 d’après une enquête Ipsos réalisée pour les industriels du secteur.   

Médicaments : la confiance des Français en net recul Hussein Malla/AP/SIPA

  • Publié 10.04.2014 à 11h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Près d'un Français sur deux (45 %) prend un médicament tous les jours. Les récentes afffaires, dont celles du Mediator, ont-elles altéré la confiance des patients vis-à-vis des produits pharmaceutiques ? Oui, si l'on en croit les résultats de l'Observatoire sociétal que publie ce jeudi et pour la 4ème année consécutive, l’organisation professionnelle fédérant les entreprises du médicament, le Leem.
L'étude Ipsos (1) met cette année en évidence un sentiment général de défiance des Français. Tous les secteurs économiques sont éprouvés par cette crise. 8 Français sur 10 déclarent que l’on est jamais trop prudent quand on a affaire aux autres.
Ce climat n'épargne pas le secteur du médicament. Par rapport à 2013, l'indice de confiance concernant les laboratoires perd 5 points (57 %). Cette chute semble plus maîtrisée que dans d'autres secteurs: - 15 points dans l’agro-alimentaire ( 38 %) et - 13 points pour la grande distribution (39 %). Néanmoins, l'image du médicament a pris un coup sévère en un an. 75 % lui font encore confiance aujourd'hui mais ils étaient 87 % en 2013. 

Une baisse de confiance à laquelle aucun médicament n’échappe

Tous les types de médicaments son affectés par cette remise en cause. Cependant, la caution médicale reste un atout important. 88 % des personnes  interrogées déclarent avoir confiance dans les médicaments prescrits par un médecin contre 66 % pour ceux délivrés sans ordonnance. De même, la marque reste une référence avec un indice de confiance de 83 % par rapport aux génériques (66 %). 

71 % des gens intéressés par les effets secondaires 
La sécurité des molécules est, bien évidemment, au centre des préoccupations des Français Par exemple, les effets secondaires concentrent à eux seuls une grande partie de leur inquiétude : 47 % seulement considèrent qu’ils sont mieux maîtrisés, soit une baisse de 11 points par rapport à 2013. Enfin, 23 % des adultes estiment que le niveau de sécurité a baissé et 76 % déclarent être mal informés.
« Quand on les interroge sur les informations qui les intéressent le plus personnellement sur les médicaments, ils citent spontanément les effets secondaires (71 %) et les contre-indications (58 %). L’efficacité arrive loin derrière (15 %), preuve qu’elle n’est pas remise en cause par une majorité des Français », nuance  Ipsos et le Leem dans un communiqué. Selon les auteurs de ce sondage, c’est l’accumulation des polémiques sur le médicament depuis plusieurs années en France qui a fini par entraîner une méfiance dans la population, avec des interrogations sur la capacité du système de santé à contrôler efficacement le médicament.

(1) Réalisée entre le 24 février et le 3 mars 2014 sur 1017 individus représentatifs de la population nationale

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité