Publicité

QUESTION D'ACTU

Une étude réalisée chez des enfants de 11 ans

Des Mangas pour inciter les jeunes à manger sain

Une étude montre qu’une BD japonaise faisant la promotion des fruits et légumes a incité 61% des ados à choisir une collation saine contre 35% parmi les enfants non-exposés à ces mangas.  

Des Mangas pour inciter les jeunes à manger sain MEUNIER AURELIEN/SIPA

  • Publié 11.02.2014 à 16h51
  • |
  • |
  • |
  • |


Et si pour inciter les jeunes à se nourrir plus sainement, et notamment à augmenter leur quantité journalière de fruits et légumes, il suffisait de dissimuler des messages de santé publique dans des BD ? C’est en tout cas ce que suggère une étude pilote menée à New York dans le quartier de Brooklyn au sein d’une population d’enfants plutôt défavorisés.
Ces travaux publiés dans le Journal of Nutrition Education and Behavior plaident en faveur de l’utilisation plus précisément des mangas, un type de bande dessinée japonaise, pour pousser les jeunes à être plus vigilants quant à la composition de leur goûter et autres « snackings ». Les auteurs rappellent que le grignotage contribue à hauteur de 27% à l’apport calorique quotidien total des enfants et que le manque de fruits et légumes dans leur assiette est un facteur de risque certain d’obésité infantile.

 

Les mangas, un outil idéal pour promouvoir une alimentation saine

Pour mener à bien leur travaux, ces chercheurs ont donc mis en place deux programmes d’éducation qui se déroulait après les heures scolaires au sein d’un organisme communautaire à but non lucratif basée à New York. Durant l’été et l’automne 2011, 57 jeunes âgés d’environ 11 ans dont 90 % étaient des Afro-américains ou des Hispaniques, ont été inclus dans cette expérience. Cette équipe est donc partie du constat que le Manga est un style unique combinant un texte court et des images, permettant aux jeunes d’être transportés dans le monde de la narration de façon percutante et rapide. Ainsi, certains enfants dans cette étude se sont vu proposer la lecture d’un Manga intitulé « Fight for Your Right to Fruit » alors que d’autres non. L’objectif des chercheurs étant d’analyser ensuite leur comportement alimentaire immédiatement après la lecture de cette BD faisant l’apologie d’une alimentation riche en fruits et légumes.

 

61% des enfants ayant lu le Manga choisissent une collation fruitée

« Les Mangas pourraient être utilisés pour promouvoir des comportements sains et liées à la consommation de fruits chez les jeunes les plus à risque. Les graphiques, les dessins et le texte minimal, constituent un format prometteur pour toucher ces populations », résume le Pr May May Leung, auteur principal de l’étude.
Car en effet, les résultats de cette étude témoignent de l’efficacité de cet outil. Qu’ils aient eu l’occasion de lire le Manga ou pas, tous les enfants de l’étude ont eu l’occasion de choisir ensuite entre une collation saine composée d’oranges, de raisins, de pommes ou de fraises, ou une collation très riche en calorie, à base de biscuits, chips et nachos. Résultat, 61% des enfants du groupe BD japonaise ont choisi la collation sainte contre seulement 35 % des enfants de l’autre groupe.
Les auteurs de ce travail rappellent qu’environ 30 % à 45 % des enfants américains âgés de 6 à 18 ans ne consomment pas la quantité de fruits recommandée pour leur âge. Par conséquent, ils incitent les autorités à prendre en compte leurs résultats. Selon eux, même si leurs données méritent d’être confirmer sur un plus large échantillon d’enfants, l’utilisation d’outil comme le Manga sont à envisager dans les politiques nutritionnelles futures visant particulièrement les jeunes. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité