Publicité

QUESTION D'ACTU

Mauvaise hygiène alimentaire

Obésité infantile : le fast-food n'est pas l'ennemi numéro 1

Dans la lutte contre l'obésité, on a coutume d'accuser le fast-food. Une étude souligne que l'obésité infantile est surtout liée à de mauvaises habitudes alimentaires de toute la famille.

Obésité infantile : le fast-food n'est pas l'ennemi numéro 1 Plus que le fast-food, c'est une alimentation grasse et peu variée qui cause l'obésité infantile (SUPERSTOCK/SIPA)

  • Publié 18.01.2014 à 10h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Le fast-food, bouc émissaire de la lutte contre l'obésité infantile ? C'est le cas selon une étude de l'université de Caroline du Nord (Etats-Unis), publiée dans l'édition de janvier du Journal of Clinical Nutrition. Alors que 17% des mineurs sont obèses, c'est souvent le coupable tout désigné de ce fléau qui touche les pays développés. Selon les chercheurs, la restauration rapide est l'arbre qui cache la forêt des mauvaises habitudes alimentaires.

 

Seuls 10% de gros consommateurs

Le fast-food ne serait qu'un sous-produit d'une alimentation peu variée et souvent à faible valeur nutritionnelle. « Manger au fast-food n'est qu'un comportement qui découle de mauvaises habitudes. Le simple fait que les enfants qui mangent plus au fast-food sont plus à risque de devenir obèses ne prouve pas que les calories doivent être les premières à en porter la responsabilité, » explique le Dr Barry Popkin, auteur principal de l'étude. Pour parvenir à ces conclusions, ils ont examiné les comportements alimentaires de plus de 4 400 mineurs âgés de 2 à 18 ans.

 

Parmi les enfants, la moitié n'allait jamais au fast-food et seuls 10% étaient de gros consommateurs (30% ou plus de l'apport calorique). « L'étude fournit des preuves solides que le régime de l'enfant au-delà de la consommation de fast-food est plus fortement lié à un pauvre équilibre nutritionnel, » affirme Jennifer Poti, co-auteur de l'étude. « Si réduire l'alimentation à base de fast-food est important, le reste du régime de l'enfant ne doit pas être ignoré.»

 

Les dangers des plats préparés

L'étude souligne qu'un enfant qui mange beaucoup dans ces restaurants est plus à risque de consommer des aliments tous prêts à la maison. « Les enfants qui mangent fast-food ont souvent des parents qui n'ont pas les moyens, l'envie ou le temps de chercher ou de préparer des plats sains à la maison. C'est vraiment ce qui mène à l'obésité infantile, et ce qu'il faut corriger, » insiste le Dr Popkin.

 

Faible apport de fruits et légumes, quantités astronomiques de plats préparés et de boissons sucrées : voilà les vrais coupables de l'obésité infantile. Il faut donc changer les habitudes alimentaires de l'ensemble de la famille. Réduire la consommation de boissons sucrées ainsi que promouvoir les fruits et légumes frais doivent donc être au coeur d'une politique de lutte contre l'obésité.

 

La France au top, les Etats-Unis un flop

Selon un récent classement réalisé par Oxfam International, confédération d'organisations luttant contre la pauvreté et les injustices, les Etats-Unis sont en queue du classement de l'hygiène alimentaire. On note tout de même une progression de fond dans les assiettes des Américains. Un rapport du ministère américain de l'Agriculture se félicite d'une amélioration sur ce plan. Outre-Atlantique, on mange moins et plus sain. Plus de fibres sont consommées depuis 2005 alors que graisses saturées et cholestérol reculent.

 

Dans les supermarchés, le comportement a également changé : les trois quarts des Américains lisent les informations nutritionnelles avant d'acheter un produit alimentaire. En France, l'inquiétude est moindre : nous sommes dans le top 3 des pays où l'on mange le mieux. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité