Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport sur la politique nutritionnelle

Des propositions fortes pour interdire les mannequins trop maigres

Le rapport remis au gouvernement pour relancer la politique nutritionnelle préconise d’interdire les mannequins avec un IMC inférieur à 19 de défiler ainsi que les retouches photo.  

Des propositions fortes pour interdire les mannequins trop maigres AGF s.r.l./REX/REX/SIPA

  • Publié 30.01.2014 à 12h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour relancer la politique nutritionnelle française, il ne suffit pas de se pencher sur l'assiette ou le caddy des Français. Il serait aussi primordial de s’attaquer au diktat de la minceur qui s’est installé dans notre pays depuis de nombreuses années. Favoriser la représentation d’une image du corps plus en phase avec la réalité est un des objectifs fixés par le rapport que viennent de remettre les Prs Serge Hercberg et Arnaud Basdevant à la ministre de la santé, Marisol Touraine.

 

Interdire les retouches photo dans la presse

Parmi ses 15 propositions, le Pr Hercberg recommande donc notamment de s’attaquer aux magazines féminins, particulièrement ceux ciblant des populations jeunes, et d’interdire pour commencer la pratique aujourd’hui très courante des retouches photo. En effet, actuellement impossible de feuilleter ce type de journaux sans trouver des photos de jeunes femmes présentant des courbes longilignes à l’extrême, parfois même tellement modifiées grâce aux logiciels informatiques que leur proportions ne sont quasiment plus humainement crédibles.

 

Les mannequins avec des IMC inférieurs à 19 hors des podiums

Mais le Pr Hercberg ne compte pas s’arrêter à l’interdiction des retouches photo, il propose également au gouvernement de mettre en place des mesures réglementaires interdisant les défilés de mode aux jeunes femmes qui auraient un Indice de Masse Corporelle (IMC) inférieur à 19. C’est à dire que pour une femme mesurant 1,80 m, pour avoir le droit de défiler, il faudrait peser au minimum 62kg. Hors actuellement, dans ce type d’événement, il n’est pas rare de voir des mannequins affichant plutôt sur la balance entre 55 et 60 kg, avec donc un IMC situé entre 17 et 18. Pour Serge Hercberg cette mesure permettrait de contribuer à améliorer le critère de diversité d’image corporelle notamment chez les adolescentes. Ces actions symboliques visant le monde de la mode sont à rapprocher d’une autre mesure proposée dans ce texte qui consisterait à interdire la publicité faisant la promotion des régimes.

 

Lutter contre les discriminations des personnes obèses

Enfin, toujours dans cette idée de promouvoir la diversité de l’image du corps, ce rapport met également en avant l’importance de donner un cadre juridique pour la protection des personnes obèses. Dans sa mesure n°13, le Pr Hercberg propose en effet de lutter contre les discriminations des sujets obèses au travers d’un cadre juridique assurant la pénalisation de toute forme de stigmatisation et garantissant la protection des personnes obèses en terme matériel et professionnel et dans le traitement médiatique de l’image des personnes obèses.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité