Publicité

QUESTION D'ACTU

Exposition sur la ligne 3

Métro : les Parisiens victimes des ondes électromagnétiques

Les ondes électromagnétiques sont trop élevées sur un trajet de la ligne 3. C'est le résultat d'un rapport de la RATP dévoilé par Le Parisien.

Métro : les Parisiens victimes des ondes électromagnétiques SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 21.01.2014 à 15h29
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a de la tension dans l'air entre la RATP et le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l'entreprise. Dans un rapport que s'est procuré Le Parisien, les ondes électromagnétiques dépassent régulièrement le seuil autorisé par la Ville de Paris.

 

Huit trajets sur la ligne 3 du métro parisien, qui court du Pont-de-Levallois et la station Gallieni, ont servi de repère à cette étude sur les champs électromagnétiques dans le réseau souterrain. Usagers et conducteurs subiraient des niveaux élevés d'ondes. En bout de ligne, les relevés ne dépassent pas 1 volt par mètre, une valeur relativement faible. Mais dans le secteur de la station Bourse (2e arrondissement), les pics grimpent à un niveau record de 8 volts par mètre. C'est dans cette zone qu'on dénombre le plus grand nombre d'utilisateurs de smartphone.

 

Un réseau déjà saturé

Si les valeurs sont en dessous des limites nationales, elles dépassent le plafond de la charte de téléphonie mobile de Paris. Signée par Bouygues Télécom, SFR, Orange et Free, elle limite à 5 volts par mètre les émissions d'ondes 2G et 3G. Les usagers du métro parisien se plaignent souvent de la mauvaise couverture réseau. Mais l'améliorer reviendrait à exposer davantage les conducteurs et les clients au quotidien.

 

Les effets d'une exposition aux ondes électromagnétiques se sont pas encore certains. Ce qui l'est, c'est que l'ajout d'un réseau 3G et 4G d'ici fin 2016 dans les lignes de métro augmentera les pics d'émission, particulièrement aux heures de pointe. Selon la RATP, les ondes ne devraient pas dépasser la puissance « Alara » (As Low As Reasonably Achievable, soit aussi bas que raisonnablement possible) recommandée par le Conseil de l'Europe. Reste que le réseau souterrain, qui devrait doubler sous trois ans, est déjà saturé : 2 500 antennes-relais et des émetteurs de tout poil (UMTS, 2G, Wi-Fi, radio de la police, fréquence interne...).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité