Publicité

QUESTION D'ACTU

Institut national du cancer

Cancer du col de l'utérus : une campagne pour relancer le dépistage

L'INCa lance une nouvelle campagne pour sensisbiliser les femmes à l'intérêt du dépistage et de la vaccination contre le cancer du col de l’utérus.

Cancer du col de l'utérus : une campagne pour relancer le dépistage

  • Publié 08.01.2014 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Vaincre le cancer du col de l'utérus ! C'est la mission que va se redonner l'Institut National du Cancer dans quelques jours avec une campagne grand public. D'après l'INCa, ce cancer pourrait quasiment être éliminé grâce au frottis de dépistage et à la vaccination contre le virus du papillome humain (HPV). Et aujourd'hui, il y a urgence à promouvoir ces outils de prévention. Le cancer du col de l'utérus tue en effet plus de 1000 femmes en France tous les ans.

Une information à mieux faire connaître aux femmes
Mais avec 3000 nouveaux cas chaque année, la tâche n'est pas des plus facile. Moins de 30 % des jeunes filles sont correctement vaccinées et 40 % des femmes ne réalisent pas de frottis régulièrement, le plus souvent par manque de suivi gynécologique. Pour l'Institut, il est donc important de rappeler que le frottis peut être réalisé par le médecin traitant, le gynécologue ou une sage-femme, en milieu libéral, à l’hôpital, dans un centre de santé, dans un centre de planification ou d'éducation familiale, ou, sur prescription, dans certains laboratoires d’analyse de biologie médicale. « Cette information est trop peu connue des femmes et justifie de continuer à les sensibiliser », insiste l'Inca. 
Par ailleurs, elle rappelle que le dépistage par frottis est recommandé pour les femmes à partir de 25 ans, qu’elles soient vaccinées ou non. Il doit être fait tous les 3 ans, et jusqu’à 65 ans.

Son utilité 
Comme l'explique la campagne de l'INCa, réaliser un frottis régulièrement est essentiel : « la plupart du temps, les anomalies ne se manifestent par aucun symptôme. Quand ils apparaissent, le cancer est déjà souvent à un stade avancé, et donc plus difficile à guérir. Le frottis permet de détecter des lésions précancéreuses et cancéreuses du col et ainsi de soigner plus précocement ce cancer, voire d’éviter son apparition », précise la brochure.

Autre levier, la vaccination
Enfin, pour se protéger contre le cancer du col de l’utérus, il existe un autre levier efficace et complémentaire du frottis : la vaccination anti-HPV, qui est préconisée dès 11 ans par le calendrier vaccinal 2013 en ligne sur le site du ministère de la Santé.

Alors, pour toutes ces raisons, et en amont de la semaine européenne de prévention et dépistage du cancer du col de l’utérus (19 au 25 janvier), l’Institut national du cancer et le ministère des Affaires sociales et de la Santé diffuseront du 11 au 28 janvier une campagne radio (1) et des documents d’information. L’objectif est bien évidemment de rappeler aux femmes de 25 à 65 ans l’importance de ces outils de prévention efficaces contre le cancer du col de l'utérus.

Ecoutez le sport radio de l'INCa 



(1) France Inter, France Info, France bleu, Europe 1, RTL, Nostalgie, Chérie FM, RFM et Radio classique), de stations communautaires (Radio Orient, Beur FM et Africa n°1) et de stations des DOM (Guadeloupe 1ère, RCI Guadeloupe, Guyane 1ère, Metis FM, Martinique 1ère, RCI Martinique, Réunion 1ère, Freedom, Mayotte 1ère).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité