• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Rhume des foins

4 conseils simples pour limiter les allergies aux pollens

De plus en plus de Français sont allergiques aux pollens, et sont fortement embêtés au quotidien. Pour leur venir en aide, Hubert Bigot, médecin ORL, livre ses précieux conseils. 

4 conseils simples pour limiter les allergies aux pollens Pheelings Media / istock.


  • Publié le 26.04.2022 à 15h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 30% des Français sont aujourd'hui allergiques à divers éléments, dont les pollens.
  • Dans 20 ans, les spécialistes estiment que ce chiffre montera à 50%.

Alors que nous sommes en pleine saison des pollens, Hubert Bigot, médecin ORL au sein des Thermes de Saint-Gervais Mont Blanc, nous explique comment limiter au maximum les allergies.

Conseil numéro 1 : aérer au bon moment

"Et oui ! Votre maison ou votre appartement respirent. Par conséquent, les pollens arrivent jusqu’à vous. Bien moins qu’à l’extérieur, mais assez pour perturber votre respiration nasale et bronchique", explique le docteur Hubert Bigot.

Pour limiter l’entrée des pollens, ne laissez donc pas les fenêtres ouvertes trop longtemps, et aérez de préférence s’il fait froid ou s’il pleut. Fermez-les bien en cas de vent.

Conseil numéro 2 : désintoxiquer votre intérieur

"Afin de limiter les allergies printanières, il faut aussi éviter d’ajouter des facteurs irritants dans son environnement intérieur, comme par exemple du tabac, des parfums, des bougies, de l’encens et des produits d’entretien ou de bricolage agressifs...", détaille l’ORL.

Conseil numéro 3 : laver son nez

Le lavage de nez élimine une bonne partie des allergènes présents dans les narines, ainsi que les corps chimiques produits par la muqueuse agressée.

"En cas d’atteinte par le Covid-19, le lavage du nez provoque une dissémination du virus. Faites ce lavage avec des précautions d’hygiène strictes pour préserver les personnes de votre entourage", avertit tout de même Hubert Bigot.

Conseil numéro 4 : se faire traiter

En cas d'allergie aux pollens, "Les médicaments antihistaminiques sont conseillés en association ou non avec des corticoïdes d’action locale : ils sont actifs et n’ont presque aucun effet néfaste sur l'organisme", juge Hubert Bigot. Attention cependant : "les médicaments locaux contiennent souvent un corticoïde. Ces composés sont déconseillés en période d’épidémie virale Covid-19", met en garde le spécialiste.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES