• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque de pénurie

Tout ce qu’il faut savoir pour donner son sang

Ce lundi, l’Établissement français du sang (EFS) a alerté sur le niveau “dangereusement critique” des réserves de sang.

Tout ce qu’il faut savoir pour donner son sang YakobchukOlena/iStock

  • Publié le 28.09.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'EFS appelle à une “mobilisation massive pendant les trois prochaines semaines”.
  • Pour donner son sang, il faut avoir entre 18 ans et 70ans, peser minimum 50 kg, ne pas être enceinte, respecter un délai de huit semaines entre deux dons de sang et ne pas avoir de contre-indication.
  • Pour les personnes qui ont contracté la Covid-19 et qui veulent donner leur sang, une période de 14 jours après la guérison doit être respectée, et il n'y a aucun risque supplémentaire pour les vaccinés.

La France manque de sang. L’Établissement français du sang (EFS) a lancé l’alerte ce lundi : les réserves ont atteint un niveau “dangereusement critique”, déplore-t-elle dans un communiqué. Actuellement, l’EFS dispose de 77 000 poches de sang, bien loin des 100 000 nécessaires pour constituer un réservoir qu'elle juge suffisant. 

Trois semaines de mobilisation massive

La “situation inédite” dans laquelle se trouve l’EFS est le résultat de 18 mois de crise sanitaire qui ont eu pour conséquence une baisse des dons. Pour pallier ce manque, l'Établissement appelle à une “mobilisation massive pendant les trois prochaines semaines”. Des équipes et des capacités de collecte “exceptionnelles” sont prévues pour accueillir les donneurs, “y compris ceux qui se présenteront sans rendez-vous”. Une page spécifique du site internet de l’EFS permet de savoir où donner son sang.

Don du sang et coronavirus

Pour les personnes qui ont contracté la Covid-19 et qui veulent donner leur sang, une période de 14 jours après la guérison doit être respectée. La vaccination ne contre-indique en aucun cas le don de sang. Pour les personnes qui craignent d’être contaminées par le virus au travers du sang, aucune étude ne prouve que le SARS-CoV-2 peut se transmettre par transfusion sanguine. “Quoi qu’il en soit, les poches sont traitées, il n’y a aucun risque”, a rassuré le Dr Ahmed Slimani, directeur du prélèvement à l’Établissement français du sang (EFS) pour la région Île-de-France, au Parisien. Aucun pass sanitaire n’est exigé pour pouvoir donner étant donné que les établissement ne sont pas considérés comme des lieux recevant du public, ni comme des centres hospitaliers.

Les conditions pour donner son sang

Pour faire un don du sang, il faut remplir certains critères. Il faut être majeur et peser au moins 50 kg. Pour les plus de 60 ans, une autorisation du médecin responsable du prélèvement est nécessaire. Au-delà de 70 ans, aucun don n’est autorisé, sauf cas exceptionnel (comme les porteurs de sang rare). Il faut respecter un délai de huit semaines entre deux dons de sang.

Toutefois, certaines situations sont incompatibles avec le don du sang. Les personnes qui ont été transfusées ou qui ont subi une greffe ne peuvent pas donner. Celles qui peuvent transmettre par la voie du sang, une bactérie, un virus ou un parasite entraînant des maladies et celles qui sont en capacité de transmettre une infection virale par la voie sexuelle ne peuvent pas non plus faire don de leurs globules rouges. Les personnes ayant séjourné au Royaume-Uni pendant au moins un an cumulé entre 1980 et 1996 (période où l’épidémie de vache folle a durement sévi) sont interdits de don. Enfin, les femmes enceintes sont également en incapacité de donner.

Comment donner son sang ?

Avant le don, il est conseillé d’avoir mangé en évitant d’absorber des graisses et des boissons alcoolisées dans les heures qui précèdent. Le médecin responsable du prélèvement doit effectuer un examen médical pour s’assurer qu’il n’y a pas de contre-indication à ce que le donneur puisse faire don de son sang.

La durée du prélèvement dépend du type de don. Pour un don du sang classique, il faut compter entre 8 et 10 minutes. Pour un don de plasma, la durée est comprise entre 1 heure et 1 heure 30. Enfin, un don de plaquette nécessite environ 2 heures 30.

Après le prélèvement, il est conseillé d’observer une période de repos. Une collation est généralement offerte par le centre de prélèvement.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES