Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine de l'urologie

Cancers du rein et de la vessie : le tabac est le principal ennemi

Le tabagisme est le principal facteur de risque des cancers du rein et de la vessie. A l'occasion de la semaine de l'urologie, les spécialistes soulignent l'intérêt du sevrage contre ces cancers.

Cancers du rein et de la vessie : le tabac est le principal ennemi Une image en 3D d'un cancer du rein. GOMBERGH/SIPA

  • Publié 23.09.2013 à 16h59
  • |
  • |
  • |
  • |


Certaines personnes manquent parfois de motivation pour arrêter de fumer. Les organisateurs de la semaine de l’urologie qui débute ce 23 septembre vont peut-être réussir à les convaincre de se lancer dans l’aventure du sevrage tabagique. En effet, les urologues tiennent cette année à attirer l’attention sur l’impact du tabac sur les cancers de la vessie et du rein. Le tabac n’est pas délétère que pour nos poumons, nos artères et notre ceur.


L'arrêt du tabac, principale arme contre le cancer de la vessie

Avec 11 965 nouveaux cas en 2012, le cancer de la vessie occupe la 5ème place des cancers en incidence. C’est le deuxième cancer urologique par sa fréquence, après celui de la prostate. Il est responsable de 3% des décès par cancer, et surtout son incidence est en augmentation d’environ 1% par an. Ses facteurs de risque sont principalement le tabagisme et l’exposition, notamment professionnelle, à des toxiques environnementaux. On sait depuis les années 50 qu’il y une association entre la consommation de tabac et le risque de développer un cancer de la vessie, mais l’information n’est pas connue. L’association française d’urologie (Afu) tient donc à rattraper le temps perdu et insiste sur le fait que « le principal levier de la prévention du cancer de la vessie dans la population française consiste en la lutte contre le tabagisme ».


1 cancer du rein sur 5 est lié au tabac

Quant au cancer du rein, il arrive juste après celui de la vessie, avec 11 573 nouveaux cas en 2012. Et là encore, certains facteurs de risque restent méconnus du grand public. Les urologues tiennent à signaler que « 21 % des décès liés au cancer du rein sont imputables au tabac. » Et selon le centre international de recherche sur le cancer (Circ), un homme fumeur a un risque de cancer du rein augmenté de 50% par rapport à un non fumeur. Pour une femme fumeuse, le risque de cancer du rein est augmenté de 20% par rapport à une non fumeuse. En outre, plus on fume longtemps et plus on fume de cigarettes par jour, plus le risque est élevé. Dix ans après l’arrêt du tabac, le sur-risque de cancer du rein disparaitrait.

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité