• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Stress : les vacances et la fin des restrictions sanitaires détendent enfin les Français

Après des mois de restrictions sanitaires, et, pour beaucoup, de galères professionnelles, la période est propice pour relâcher la pression. 

Stress : les vacances et la fin des restrictions sanitaires détendent enfin les Français Ridofranz / istock.

  • Publié le 01.07.2021 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Troubles cardiovasculaires, problèmes digestifs, dérèglements gynécologiques... Le stress est à l'origine de nombreuses pathologies.
  • Le stress désigne le mécanisme psychologique mis en œuvre par l'organisme pour faire face à une situation particulièrement éprouvante ou considérée comme telle.

Ouf ! Selon un nouveau sondage de l’IFOP pour Fitbit, la perspective des vacances et la fin des restrictions sanitaires font enfin baisser le niveau de stress des Français.

De nouveaux moteurs 

"La perspective de passer des moments en famille (27%), des vacances à venir (25%) et la fin des restrictions de libertés liées à la Covid 19 (23%) sont les moteurs principaux auxquels les Français ont pensé pour réduire leur stress", précisent les sondeurs.

Afin de lutter contre le stress, 86% des répondants ont déclaré mettre en oeuvre des moyens pour y parvenir, comme pratiquer une activité physique (20%), écouter de la musique, lire (34%), ou passer un moment en famille ou entre amis (26%). Comme le souligne le Dr Servant, responsable de l'unité spécialisée sur le stress et l'anxiété du CHRU de Lille, "tous les dérivatifs, les activités nourrissantes pour le corps et l’intellect sont utiles contre le stress, mais elles sont insuffisantes lorsque le stress atteint un degré pathologique et dangereux pour la santé et se prolonge."

Un début d'année stressant

Plus de la moitié des Français (54%) ont le sentiment d’avoir été stressé depuis le début de l’année 2021. Cette dynamique est plus importante chez les femmes, qui sont 64% à s’être sentir stressées, et chez les jeunes de moins de 35 ans (stressé à 68%). "Les femmes sont sur-représentées dans toutes les enquêtes et les études épidémiologiques qui évaluent le stress, mais aussi l’anxiété et la détresse psychologique. On retrouve 1,5 à 2 fois plus de femmes, ce qui est conforme aux résultats retrouvés ici", explique le Dr Servant.

Cette étude a par ailleurs dévoilé que les restrictions sanitaires ont fait croitre le niveau de stress de près de la moitié des répondants (48%). Ici encore, tous ne sont pas égaux face au stress et ce sont les jeunes qui ont été le plus impacté par la crise sanitaire (61%).

Le stress peut avoir un réel impact sur le bien-être physique et mental de chaque individu, comme l’ont déclaré 62% des sondés.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité