Publicité

QUESTION D'ACTU

Records

Revivre après une mort clinique : le record est à 96 minutes

En 2011, le coeur d'un Américain s'est arrêté de battre pendant 96 minutes. Il détiendrait le record de l'arrêt cardiaque le plus long. Une Austalienne est restée cliniquement morte pendant 42 minutes.


  • Publié 19.08.2013 à 17h58
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Australienne de 41 ans qui a survécu à un arrêt cardiaque de 42 minutes a le sentiment d’être une miraculée. Les médecins qui l’ont prise en charge considèrent eux aussi que « c’est un vrai miracle » qu’elle aille aussi bien alors qu’elle avait été déclarée cliniquement morte.


Vanessa Tanasio n’est cependant pas la seule à avoir vécu une telle expérience. Un Américain de 54 ans pourrait bien détenir le record du monde de la réanimation cardiaque la plus longue. En 2011, Howard Snitzer a fait un arrêt cardiaque en sortant d’une épicerie. Immédiatement, des patients pratiquent un massage, en attendant l’arrivée des secours. Suivront les pompiers puis les médecins de l’hôpital où le quinquagénaire est transféré d’urgence. Après douze chocs électriques, le cœur d’Howard Snitzer se remet à battre. Une course contre la mort qui aura duré… 96 minutes.


En 2012, c’est un footballeur anglais dont le cœur s’est arrêté particulièrement longtemps. Fabrice Muamba, 23 ans, s’effondre en plein match, victime d’un arrêt cardiaque. Les secours se mobilisent très vite. Et notamment un professeur de cardiologie qui se trouvait dans les tribunes du stade de football.  Résultat : 78 minutes plus tard, après 15 chocs électriques, le cœur de Fabrice Muamba redémarre.


Toutes ces personnes ont été déclarées en état de « mort clinique ». Pour autant, cela ne signifie pas qu’elles étaient réellement mortes. En effet, la mort clinique se définit par une absence d’activité musculaire spontanée, de respiration spontanée et de réflexe. Mais, cet état est réversible grâce aux techniques de réanimation cardio-respiratoire. En revanche, quand les médecins constatent une absence totale d’activité cérébrale, on parle alors de « mort cérébrale ». Il s’agit là d’un processus irréversible.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité